Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Quid du calendrier de CDG Express ?

Publié par ASA PNE sur 1 Mai 2019, 06:02am

Catégories : #CDG Express

Alors que les travaux d'infrastructures et de réseaux du CDG Express ont commencé depuis plusieurs semaines à différents endroits du tracé (voir notre cliché en face de la halle Pajol - Paris 18e), le gouvernement est sur le point de trancher pour une mise en service en 2024 ou...2026 sur fond de profondes divergences entre ADP et SNCF Réseau. Ce dernier milite pour un report d'au moins 18 mois par rapport à 2024. Mais c'est sur la base d'un rapport du préfet d'Île de France que le Premier Ministre doit prendre sa décision d'ici quelques jours. Un premier scénario prévoit une ligne opérationnelle pour les JO de 2024 avec un calendrier ultra-serré de nature à entraîner de gros risques de perturbations "pour les usagers du quotidien du RER B" avec des interruptions de plusieurs semaines durant les étés 2022 et 2023. L'autre scénario d'une mise en service début 2026 aurait "l'avantage" d'étaler le chantier et aurait moins de conséquences sur les transports du quotidien et sur les autres chantiers nécessaires à leur exploitation (rénovation des caténaires, signalisation, travaux d'interconnexion des nouvelles gares...). La réaction des opposants au CDG, dont nous sommes, ne sait pas fait attendre ! Plusieurs voix s'élèvent (élus de tous bords, associations, collectifs d'usagers...) pour dénoncer ce qui peut s'apparenter à un coup de force de l'Etat privilégiant un projet de plus en plus contesté au détriment des transports du quotidien. Dans un communiqué, l'association "NON au CDG Express" s'interroge sur "la responsabilité" que les pouvoirs publics, gouvernement en tête, s'apprête à prendre "au regard des impacts négatifs générés par le CDG Express, tant en phase travaux qu'en phase exploitation...sur les conditions de transports de près de 2 millions d'usagers du quotidien". Les représentants au conseil d'administration d'IDF Mobilités ont demandé l'audition du préfet de région. Celle-ci aura lieu le 13 mai...à moins que d'ici là le Premier Ministre ait fait connaître sa décision.

Ne laissons pas faire, continuons la mobilisation !

A suivre en fin de rubrique, le rapport du Préfet d'Île de France et deux articles des Echos et de la Tribune.       

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents