Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Quid de la concertation dans l'accord Mairie de Paris/SNCF pour densifier la ville "dense" ?

Publié par ASA PNE sur 1 Décembre 2016, 13:26pm

Catégories : #Paris Nord Est

Dans le prolongement d'un précédent protocole signé en 2015 entre la Ville de Paris et la SNCF (voir notre rubrique http://asa-pne.over-blog.com/2015/05/des-terrains-sncf-pour-du-logement-sur-pne.html), un nouvel accord vient d'être conclu par les mêmes partenaires pour amplifier l'aménagement urbain de plusieurs secteurs du nord (18e) et du sud-est (12e) parisien. Avec cinq opérations sur sept toutes situées dans le 18e, Paris Nord-Est est le territoire le plus concerné par le dernier protocole (Ordener-Poissonniers, Hébert, Gare des Mines, Chapelle Charbon et secteur Dubois).

Sur Paris Nord-Est, toutes ces opérations sont identifiées depuis quelques temps à l'exception du terrain Dubois dans le secteur de la porte de la Chapelle. Ce terrain, qui accueille temporairement un centre d'accueil pour migrants, est prévu pour l'implantation en 2021 du Campus Condorcet sur environ 1 ha. Ce qui est nouveau, c'est la perspective d'un aménagement urbain plus vaste sur un peu plus de 3 ha.

Pour une ville encore plus dense...

Ce qui change fondamentalement dans l'accord de 2016 par rapport au protocole de 2015, c'est la volonté de la Mairie de Paris, dans la foulée du nouveau PLU, de densifier davantage la ville avec le lancement d'ici 2020 de plus de 8 000 logements au lieu des 6 600 annoncés l'année dernière sur l'ensemble de ces opérations des 12e et 18e arrondissements. A l'époque, nous avions dénoncé cette politique effrénée du ''tout logement' dans la ville la plus dense d'Europe alors que nous avons un déficit d'espaces publics et d'espaces verts mis en évidence par un récent rapport de la Cour des Comptes. A l'heure du Grand Paris, nous considérons que cette question cruciale du logement ne doit plus être considérée au seul niveau de Paris intra-muros mais traitée à l'échelle de la Métropole.  

 Une absence de concertation !

D'autre part, le protocole n'a fait l'objet d'aucune concertation préalable alors qu'une instance existe au sein de Paris Nord-Est, le Comité d'Organisation de la Concertation, qui ne s'est pas réuni depuis 2015 et qui aurait du être saisi d'un tel dossier très emblématique de l'aménagement du territoire. Ceci est d'autant plus fâcheux que certaines informations contenues dans le dossier de presse du protocole (à télécharger ci-dessous) sont en décalage avec les discussions qui ont commencé sur certaines opérations. Ainsi, sur le secteur Ordener-Poissonniers, le projet de construire 120 logements sur la parcelle du 26 rue Ordener a été gelé suite à la concertation engagée depuis l'automne 2015, aboutissant à ce qu'une "autre programmation soit réétudiée" sur la parcelle (comité de suivi du 4 juin 2016).   

L'expérience montre que l'adhésion des riverains à un projet urbain ne peut être obtenue que s'ils sont associés en amont aux décisions qui les concernent ! Une idée que nos édiles parisiens devraient méditer...et mettre en pratique. 

A suivre, le protocole foncier Ville de Paris/SNCF et un article du journal Les Echos. 

Dossier de presse du protocole foncier Ville de Paris / SNCF - Novembre 2016.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents