Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Site Hébert : un projet à réorienter

Publié par ASA PNE sur 9 Avril 2021, 06:25am

Catégories : #Hébert

La réunion du 18 mars sur Hébert n'a pas apporté d'évolutions majeures par rapport au projet d'avant la crise sanitaire, si ce n'est la démarche d'évaluation sur la santé qui nous a été présentée. Si le projet renferme des qualités d'aménagement indéniables (maillage et continuités urbaines, porosités visuelles et végétales...), il nous semble qu'il doit être réorienté à l'aune des observations du commissaire-enquêteur de décembre 2019 et de la situation de pandémie que nous vivons depuis plus d'un an. Comme nous venons de l'écrire dans une lettre adressée à l'aménageur Espaces Ferroviaires et au Maire du 18e que nous rendons publique (à retrouver ci-dessous), "cette situation nous oblige à repenser le modèle d'aménagement urbain". Et conséquemment d'être en cohérence avec les objectifs du nouveau Plan Local d'Urbanisme bioclimatique qui a été lancé à l'automne dernier et dont nous soutenons le principe. Nous sommes disponibles pour discuter des propositions que nous formulons dans notre lettre et ainsi relancer la concertation sur des bases qui seront plus en adéquation avec les défis environnementaux et sanitaires auxquels nous sommes confrontés.

Objet : projet urbain Hébert (Paris 18e)

Madame la Directrice Générale, Monsieur le Maire du 18e,

Nous vous remercions pour la réunion du 18 mars sur le projet Hébert qui, après plusieurs mois d’interruption de la concertation, a permis de faire un point d’étape sur une opération urbaine très importante dans le dispositif d’aménagement du territoire de Paris Nord-Est. Nous voulons saluer les interventions des différents représentants de la maîtrise d’œuvre urbaine (architecte, paysagiste…) pour la qualité de leur travail ainsi que la présentation de la démarche d’évaluation sur la santé.

Comme nous l’avons dit lors de nos échanges, ce projet, concerté de façon exemplaire jusqu’à la fin de l’année 2019, présente des qualités urbaines et environnementales indéniables. Cependant la réunion du 18 mars n’a pas montré d’évolution notable du projet au regard de ce que nous savions déjà. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à de nouveaux défis environnementaux liés à une crise sanitaire sans précédent que nous traversons depuis plus d’un an. Cette situation nous oblige à repenser le modèle d’aménagement urbain. Une raison pour laquelle la Ville de Paris a lancé dès le début de la nouvelle mandature le chantier de la révision de Plan Local d’Urbanisme auquel notre association a contribué dans le cadre de la conférence citoyenne de l’automne 2020. Une démarche qu’elle poursuivra dans les prochains mois lors des phases d’élaboration des nouvelles règles d’urbanisme.    

Le projet urbain du site Hébert doit donc être réexaminé à l’aune de ce que nous venons de décrire.

Ainsi nous estimons qu’il y a lieu de reconsidérer l’équilibre du parti d’aménagement par une plus forte couverture végétale de 30% minimum correspondant au ratio d’espaces verts en pleine terre par rapport à l’emprise construite et ce, conformément aux recommandations du SDRIF et de l’OMS.

Dans son avis rendu en avril 2019, l’Autorité environnementale indiquait « environ 20% de la superficie du site Hébert est aujourd’hui constituée de milieux végétalisés » et poursuivait qu’en « l’état, le projet réduit la superficie des milieux végétalisés à environ 0,6 ha et augmente la pression anthropique ».

Cette proposition permettra une moindre densité du projet par un réexamen des orientations programmatiques entre logements (qui restent trop importants pour le site !), bureaux, activités/commerces et équipements. Elle répond à la recommandation du commissaire-enquêteur dans son rapport de décembre 2019 invitant l’aménageur « à préciser et à faire évoluer le programme de constructions du projet Hébert, en partenariat avec les services de la Ville de Paris, afin que ce dernier réponde mieux aux besoins des riverains, usagers et entreprises du quartier ».  

Sur le plan des équipements, l’emménagement de l’Ecole Normale Sociale sur le site est sans doute une bonne chose mais ne peut être considéré comme un équipement structurant créé pour répondre aux besoins d’une nouvelle population d’habitants et d’usagers puisque cette école existe déjà sur le quartier.

La crise sanitaire interroge sur la commercialisation de bureaux conventionnels à un moment où le télétravail se développe. Même si cette situation peut avoir une portée conjoncturelle, nous pensons qu’un mouvement est en marche nécessitant de revoir et d’anticiper un changement de mix du volet économique entre surfaces de bureaux (39 500 m²) et surfaces d’activités/commerces (10 000m²). Cette évolution mérite d’être étudiée et quantifiée. Elle peut être, par exemple, une opportunité de relocalisation sur Hébert d’une partie des PME/TPE de CAP 18 dont l’avenir aujourd’hui est incertain en raison du projet de Chapelle Charbon impactant le site. Plus généralement, il nous semble qu’une réflexion doit être menée pour implanter sur Hébert des activités ‘’Fabriquer à Paris’’ en direction des artisans, petites industries et créateurs en s’appuyant notamment sur l’étude réalisée par l’APUR en janvier 2020 avec des constats et des perspectives très intéressantes : https://www.apur.org/fr/nos-travaux/fabriquer-paris. D’autre part, les locaux de bureaux ou d’activités doivent présenter un fort niveau de modularité afin de maintenir leur exploitation quelles que soient leurs évolutions.

Il nous semble qu’une étude doit être menée sur les fonctions et les différents usages de rez-de-chaussée d’immeubles pour l’animation, l’attractivité et la sécurité du site.

Sur le plan des circulations douces et la liaison entre les quartiers, nous vous demandons de bien vouloir avancer sur l’étude d’un cheminement entre la rue Cugnot et le pont Riquet (existant au début du XXe siècle) qui a été discuté en atelier et a fait l’objet d’une contribution à l’enquête publique d’octobre 2019. La proposition qui a été jugée intéressante par l’aménageur est l’une des plus simples à mettre en œuvre pour désenclaver un tant soit peu le nouveau quartier en facilitant le cheminement vers le métro Riquet, le 104 et le 19e arrondissement en général.  

Enfin sur le plan environnemental et sanitaire, il y a lieu compte tenu du contexte sanitaire actuel de fournir une étude circonstanciée sur « l’évolution de l’effet îlot de chaleur à l’échelle du quartier entre l’état initial et le projet réalisé » pour reprendre la recommandation de l’Autorité environnementale. Il faut aussi évaluer les risques sanitaires sur la qualité des sols et des gaz de sols au droit des futurs logements et équipements.

Nous espérons vivement que cette contribution à l’aménagement du site Hébert, tenant compte de la nouvelle donne environnementale et sanitaire, retiendra toute votre attention et vous proposons d’en discuter avec vos équipes dans le cadre d’échanges à organiser dans les prochaines semaines.

Dans cette attente, nous vous prions de recevoir, Madame la Directrice Générale et Monsieur le Maire du 18e, nos meilleures salutations.

En version PDF :

Projet Hébert : courrier à la directrice générale d'Espaces Ferroviaires et au Maire du 18e - Document ASA PNE (mars 2021).

Site Hébert  -  Photos ASA PNE (mars 2021).Site Hébert  -  Photos ASA PNE (mars 2021).

Site Hébert - Photos ASA PNE (mars 2021).

Projet Hébert : phase II de la "concertation" !   9.03.2021

Le jeudi 18 mars 2021 à 18h30, Espaces Ferroviaires en lien avec la Mairie du 18e, convie les riverains et acteurs locaux à une réunion d'information sur le projet Hébert. Compte tenu de la situation sanitaire, la réunion sera organisée à distance via zoom. Comme le précise l'invitation, "cette réunion d'information marque le début d'une nouvelle phase de dialogue et d'échange". Sur l'invitation, nous remarquons que le terme "concertation" n'est pas employé, peut-être à dessein, puisqu'il n'est question que de "rencontres régulières" qui "seront proposées sur des thématiques ciblées" ! Ce qui semble signifier implicitement que les autres phases du projet sont déjà ficelées (la phase 1 a fait l'objet d'une enquête publique à l'automne 2019 - voir notre article https://asa-pne.over-blog.com/2020/01/hebert-avis-favorable-du-commissaire-enqueteur.html), réduisant ainsi à la portion congrue les marges de manœuvre de la "concertation" sur la programmation des phases 2 & 3 du projet...

Dans la perspective du PLU bioclimatique, à la lumière de la crise sanitaire et de son impact sur l'environnement, nous pensons que le projet Hébert fait partie de ces opérations urbaines qui doivent être réorientées dans le sens d'une plus grande sobriété foncière et conséquemment d'un nouvel équilibre entre espaces bâtis et espaces non bâtis. C'est en tous cas, ce que nous allons porter dans le cadre de cette nouvelle phase de la "concertation".  

Pour participer à la réunion, s'inscrire en téléchargeant Réunion d'information Projet Hébert // Jeudi 18 mars 2021 à 18h30 (google.com) Informations complémentaires à retrouver dans le flyer ci-dessous.

A suivre, la présentation du projet urbain Hébert dans le cadre des journées du Forum des Projets Urbains de novembre 2019.

Projet Hébert : flyer de la réunion d'information du mardi 18 mars 2021  -  Document Espaces Ferroviaires.

Projet Hébert : flyer de la réunion d'information du mardi 18 mars 2021 - Document Espaces Ferroviaires.

Projet Hébert : vidéo de la conférence d'Espaces Ferroviaires au 19 forum des Projets Urbains - Novembre 2019

Site du projet Hébert   -   Photo ASA PNE (novembre 2020).

Site du projet Hébert - Photo ASA PNE (novembre 2020).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anaïs 09/04/2021 08:51

Bonjour, je suis d'accord avec votre courrier. J'aimerais ajouter que lors de la réunion du 18 Mars dernier, nous (les habitants) avons proposé l'idée d'ajouter au projet un lieu culturel qui manque au quartier, un musée de street art par exemple, ou un espace modulable qui pourrait accueillir, expo, théâtre, concerts ou autre manifestations culturelles.

ASA PNE 10/04/2021 11:43

Bonjour et merci pour vos observations. Tout à fait d'accord avec vous pour proposer des équipements culturels qui permettraient au projet d'avoir une véritable identité. C'est ce qui lui manque pour le moment !

Azraec 10/03/2021 18:21

Comme toujours le contribuable est pris pour un rigolo.
Tout est fait d'avance et les contrats sont prêts pour les entreprises.
La densification urbaine bat son plein dans le 18e pourquoi, parce qu'ailleurs les maires défendent becs et ongles leurs territoires et ne veulent plus de ghettos.
D'autres grandes villes à l'étranger ont opté pour la verdure, mais a Paris le béton continue de faire des petits.
Ce ne sont pas les maigres correctifs de plantations d'arbres qui vont changer grand-chose.
Il faut arrêter d'entasser les gens. Actuellement avec le boom du télétravail, les bureaux en ville, de moins en moins. C'est dépassé.
L'avenir sera aux espaces partagés et à la délocalisation.
Terminé les grandes tours, le gigantisme a tout va, type la défense. Ces univers impitoyables

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents