Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Place de Stalingrad : constats et propositions à la réunion du 14 mai

Publié par ASA PNE sur 17 Mai 2019, 13:13pm

Catégories : #Actualités

Suite aux mobilisations de riverains de l'été et de l'automne 2018 contre le retour en force de la toxicomanie et des trafics sur la place de la Bataille de Stalingrad, les élus du 19e ont présenté un vœu au Conseil de Paris de novembre 2018 demandant que soit mis à l'étude un projet de réaménagement de la place.
La réunion du 14 mai a été organisée pour faire le point de la situation, soumettre aux riverains les premières réflexions d'un projet de réaménagement qui prendrait au moins 5 ans et entendre leurs doléances.
Pour commencer, les maires des 10e et 19e arrondissements dressent l'état de l'occupation actuelle et des "mésusages" observés sur les lieux, liés à la présence de consommateurs de crack. Un travail de prise en charge sur le plan social et psychique des toxicomanes est en cours. Le but est de sortir de l’addiction des personnes malades qui occupent l’espace et de "casser" les trafics.

Sur le plan de l'aménagement, les élus considèrent qu'il faut changer "l’histoire architecturale" sans la renier, notamment le travail fait en 1989 par l'architecte Bernard Huet. La place est refermée sur les axes Est / Ouest avec une coupure des accès Jaurès et Flandre. Le bassin de la Villette et le Canal Saint Martin sont sans connexion. Il faut recréer un lien entre ces deux éléments du patrimoine fluvial. Le boulevard de la Villette pose un problème de mur bruyant et polluant, avec l'idée de supprimer la frontière entre 10e et 19e arrondissement. Dans cet ensemble figurent des éléments dits "intouchables" à préserver ou à mettre en valeur comme la superbe Rotonde de Ledoux (1791), le métro, l’usine des eaux non potables...sans oublier le droit à la propriété intellectuelle des ayants droits.

L'objectif de cette réunion est d'avoir une réflexion très en amont du projet et en concertation !

Après le rappel historique des lieux, un représentant de l'APUR (Atelier Parisien d'Urbanisme https://www.apur.org/fr) et le directeur de la mission "espace public et expérimentation" à la Mairie de Paris établissent un certain nombre de constats en indiquant que le secteur très sollicité par son attractivité commerciale rend la traversée des piétons très difficile (circulation de vélos et de trottinettes). Ils mettent en avant l'attrait des terrasses comme étant des lieux plébiscités. L'eau et la végétation sont des atouts importants en termes d'îlots de fraîcheur.

Pour évaluer les problématiques des lieux, des témoignages de riverains et d'usagers seront rassemblés cet été durant la période de "Paris Plage" pour créer des "cartes sensibles" restituant l'expérience vécue du territoire. 

Voici pêle-mêle et sans filtre quelques interventions du public : 

  • La situation actuelle n’est pas confortable mais était pire avant. La place est fermée et il y a un intérêt à ce qu’elle le reste car elle procure une sécurité relative notamment pour les enfants qui ne sont pas en contact direct avec la circulation. Toutefois, problème avec les vélos qui traversent. Malgré les inconvénients, l’endroit reste le lieu le plus pratique pour les enfants lesquels n’ont pas de lieu proche =>  Quelle solution pour les enfants ?
  • Problèmes d’odeurs => pourquoi pas des toilettes publiques / urinoirs (mais jugé discriminant)
  • Ne pas limiter les actions à la place sinon il n’y aura qu’un effet de déplacement des populations non souhaitées. Il faut inviter les gens à descendre et fréquenter le lieu pour déranger les usages anormaux
  • Une architecte propose de tout casser et de ne pas tenir compte des ayants droits pour remplacer par un parc.
  • Un collectif du 19e indique que ce n’est pas un problème d’architecture mais que la population est un facteur clé de l’évolution du lieu. Reproche qu’il n’y ait pas de prise en compte de la relation entre les différentes places.
  • Le réaménagement ne doit pas réduire les espaces publics et il faut stopper l’extension des café et activités qui empiètent sur l’espace public (gratuit).
  • Problème de sécurité prioritaire, les toxicos s’installent dans les cages d’escalier en forçant les portes. Phénomène facilité par l’architecture avec recoins et enclaves.
  • Architecture actuelle jugée discriminante car ne convient pas à toutes les populations notamment les enfants ou les personnes à mobilité réduite qui ne peuvent utiliser les escaliers faute de rambarde.
  • Un avocat en architecture signale que si une architecture favorise l’insalubrité, ou l’insécurité, les contraintes vis-à-vis des ayants droits sont moindres.
  • La priorité doit être donnée au traitement des toxicos et aux solutions d’accueil avant de penser à un réaménagement. Pas de lieu de consommation de crack notamment pour rediriger les toxicos.
  • Proposition de relier le bassin de la Villette en réaménageant la rue de Soissons, rue du Maroc et la place du Maroc en coulée verte.
  • Ne pas se focaliser sur la rotonde mais prendre en compte les flux de population du week-end et les variations de densité.
  • Quel calendrier ? Il est souhaité qu’à la fin de l’été, les invariants soient définis.
  • Tester la fermeture des passages car la situation est urgente.
  • Perspective 2024  et flux d’étrangers, penser à concevoir une évolution numérique du lieu.
  • Le gérant de la Rotonde, M. Barillet, propose d’accueillir la concertation
  • Le projet étant à 5 ans, quelle sera la situation d’ici là, notamment n’y aura t-il aucune amélioration de l’éclairage d’ici à la réalisation des travaux ?
  • 2 pistes cyclables importantes constituent des autoroutes à vélo mal adaptées qui arrivent trop rapidement sur la place. Revoir la circulation vélo.
  • Si la population occupe l’espace en journée, comment occuper l’espace le soir ?
  • La Rotonde noyée sous les baraques n’est plus visible (allusion aux baraques de restauration installées sur le parvis de la rotonde).

...Et les premières réponses des édiles des 10e et 19e :

  • En attendant le réaménagement, des actions sont menées, notamment la prolongation de la lumière jusqu'à la place du Colonel Fabien
  • Il ne sera pas possible de déménager l’atelier propreté installé pour gagner de l’espace public
  • L’aménagement ne fait pas l’usage à lui seul. Les maires demandent une prise en charge (des toxicos ?) par l’Etat mais sans grand résultat pour le moment !
  • La police municipale pourra apporter un soutien mais pas sur le problème toxico qui est un angle social...et médical. Toutefois son installation étant en cours, il devrait y avoir rapidement des effets.
  • Si l’endroit a des défauts, il a visiblement des qualités dont le fait de représenter un îlot protégé.
  • Dès maintenant, le travail de sécurité et de prise en charge sociale est mené pour une éradication du trafic de drogue mais les ressources de police n’augmentent pas, ce qui n'empêche pas de poursuivre les efforts pour avoir des moyens.
  • En conclusion, les participants sont majoritairement en demande de rendre le lieu à un usage familial et quotidien apaisé, de traiter humainement mais sans faiblesse les situations de toxicomanie et se demandent finalement en quoi un réaménagement serait indispensable !

Place de Stalingrad : le projet de réaménagement en discussion (10/5/2019).

Suite à un vœu des élus du 19e arrondissement d'octobre 2018, une étude sur le réaménagement de la place Stalingrad a été demandée à l'APUR (Atelier Parisien d'Urbanisme). Un sujet évoqué depuis plusieurs années mais redevenu d'actualité ces derniers mois dans un secteur de nouveau confronté par le trafic de drogue. Au-delà des questions de sécurité et de qualité de vie, il se trouve que l'esplanade "fermée sur son environnement immédiat" doit être profondément réaménagée.

Pour en parler, une réunion publique est prévue mardi 14 mai avec les maires des 10e et 19e arrondissements et la directrice de l'APUR. 

Place de Stalingrad : constats et propositions à la réunion du 14 mai
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents