Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Le CDG Express bientôt sur les "rails" ?

Publié par ASA PNE sur 1 Février 2018, 06:26am

Catégories : #CDG Express

Au moment où la Cour des comptes dénonce les dérapages financiers et les retards des lignes de métro du Grand Paris Express, le CDG Express semble hélas bien parti ! Et pourtant, il serait salutaire que la vénérable institution de la rue Cambon s'intéresse au projet de ligne inutile et dispendieuse qu'ADP et la SNCF, avec la bénédiction de l'Etat, sont sur le point de lancer avec les conséquences financières et environnementales qu'un tel projet va entraîner ! Dans une période où les budgets sont contraints et où il est répété à longueur de journée qu'il faut privilégier les transports du quotidien dont les infrastructures sont à bout de souffle, le Gouvernement aux ordres de Monsieur Augustin de Romanet (le PDG d'ADP) s'obstine à maintenir un projet dont on sait qu'il sera un fiasco financier payé au bout du compte par le contribuable (voir notre rubrique http://asa-pne.over-blog.com/2017/11/cdg-express-scandale-d-etat-annonce.html). Entre 2011 et 2017, le coût du CDG Express a été pratiquement multiplié par quatre en passant de 640 millions d'euros à plus de 2 milliards !

Fin novembre, Le Sénat a été lucide en invalidant le prêt de 1,7 milliard d'euros que le Gouvernement a décidé de consentir à la société chargée de construire la ligne ferroviaire (à lire sur https://www.journaldeleconomie.fr/CDG-Express-le-Senat-s-oppose-a-l-engagement-de-fonds-publics_a5391.html). Mais in fine le Sénat n'a pas le pouvoir constitutionnel de remettre en cause la décision gouvernementale ! En même temps, les élus franciliens sont très remontés car on va prochainement leur annoncer que les lignes du "super métro" prévus sur leurs territoires seront, au mieux, retardés de trois à quatre ans, au pire, annulées purement et simplement comme peut-être la ligne 17 qui pourtant a toutes les qualités d'une solution alternative au tracé du CDG car desservant Roissy Charles de Gaulle tout en assurant le transport quotidien des usagers. Verdict attendu en mars prochain.

En ce début 2018, les "maitres d'ouvrage" vont donc lancer très vite tous les appels d'offres, contrats et enquêtes qui sont nécessaires à la réalisation de la ligne dans les délais. Des arrêtés préfectoraux ont déjà été pris en Seine-Saint-Denis  prescrivant notamment "l'ouverture d'une enquête parcellaire" sur des emprises concernées par le tracé de la liaison CDG Express. Une équipe de 120 personnes travaille d'arrache-pied depuis la fin de l'année dernière sur un plateau commun à Saint-Denis avec l'objectif de démarrer le chantier début 2019.

Aujourd'hui, même si ce n'est pas l'heure de la résignation, on peut se demander s'il est encore temps et possible de prendre des initiatives qui seraient en mesure d'arrêter ce "train d'enfer" qu'est le CDG Express ? On peut toujours espérer que la raison finira par l'emporter et qu'une décision d'empêcher l'irréparable au plus haut niveau de l'Etat sera prise au nom de l'intérêt général.     

A suivre, le lien de l'article du Monde

Photo Le Parisien

Photo Le Parisien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents