Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Chapelle International : comité de suivi du 20 janvier 2010 et les observations d'ASA PNE 18

Publié par ASA PNE sur 4 Décembre 2009, 17:14pm

Catégories : #Chapelle Inter

 

Voici le compte-rendu de la dernière réunion de concertation, suivi des commentaires et observations d'ASA PNE 18 :

CI PlanMasse Plan masse du projet
SNEF/l'AUC

    

CHAPELLE INTERNATIONAL

 

COMITE DE SUIVI

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 20 JANVIER 2010

 

Participants

Prénom

NOM

Qualité

 

Michel

NEYRENEUF

Adjoint au Maire chargé de l’urbanisme des politiques du logement et du développement durable

 

Pascal

JULIEN

Adjoint au Maire, chargé des espaces verts et de l’environnement/Président du conseil de quartier Nord

 

Baptiste

BERTRAND

Cabinet du Maire du 18ème

 

Frédérique

PIGEON

Mairie du 18ème

 

Fabien

ANSEL

Cabinet de Mme HIDALGO

 

Anne

CHABERT

Direction de l’Urbanisme

Chef de projet PNE

 

Hermann

CORVE

Chef de projet adjoint PNE

 

Olivier

ANSART

Président d’ASA Paris Nord Est 18

 

Ricardo

SUANES

Architecte, conseil association ASA Paris Nord Est 18 et CEPA (Pajol)

 

Siska

PIERARD

Présidente de Cactus initiatives

 

Denis-Jacques

SALEM

ASA Paris Nord Est

 

Marcel

ROUSVAL

Assoc des locataires du 93, ASA Paris Nord Est, conseiller quartier

 

Jean-Yves

LE GALL

Assoc des locataires du 93, ASA Paris Nord Est, conseiller quartier

 

Monique

BONNARD

Conseillère de quartier titulaire

 

Dominique

ALBAN

ASA Paris Nord Est

 

Jérôme

WOYTASIK

ASA Paris Nord Est

 

Maryvonne

METAYER

Conseiller de quartier

 

Odile

THEVENIN

ASA-Paris Nord Est

 

Axelle

SZYMANSKI

BE Ingénierie environnementale

 

Pauline

PERCOLLET

Architecte l’AUC

 

Anthony

JAMMES

Architecte l’AUC

 

Djamel

KLOUCHE

Architecte l’AUC

 

Patrick

MARTIN

Assistant Maîtrise d’ouvrage D.D.

 

Philippe

SERRES

Directeur de l’aménagement SNEF

 

Houda

TRABELSI

Chargée d’opérations SNEF

 

 

Diffusion :

v     Aux participants

v     SNCF / DI : Dominique PRADO – Bruno CROMBE

v     SNEF : Dominique LABORDE

 

 

     Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement accueille les participants et informe que l’ordre du jour de la présente réunion est consacré aux réponses apportées au courrier relatif à la contribution de l’association ASA Paris Nord Est, la dimension environnementale et développement durable du projet et en dernier, un point sera fait sur le calendrier prévisionnel des études préalables.

 

1 – réponses au courrier de l’ASA Paris Nord Est

 

     Djamel KLOUCHE - AUC projette les visuels illustrant la présentation en précisant que les réponses apportées seront déclinées en cinq thèmes suivants :

o      Le concept, deux  mondes : le monde haut et le monde bas,

o      La situation : abordée sur l’angle de la desserte et de l’accessibilité   
  Le regard porté sur ce territoire à l’échelle métropolitaine.

o      Le programme :

 ♦  L’organisation du projet en élément de programme, la trame, les lobbys, les équipements et services, le SOHO et la base de logistique urbaine. La décomposition de la programmation entre 0 et 7m et de 7m à 37-50m

 ♦   La structure des espaces non bâtis ; la promenade verte, l’allée plantée, les venelles, la place, le square, le verger.

 

o    Process : le zoom sur les projets des réalisations à l’étranger illustrant le concept de SOHO et l’illustration des programmes immobiliers.

www.tweewaters.be–Louvain/ www.aomi-project.com–Tokyo/ www.projetdarwin.eu-Bordeaux

 

A travers la présentation des 5 thèmes, Djamel KLOUCHE a détaillé les possibilités d’aménagement de l’espace dans le socle par l’imbrication des typologies variées de façon à maintenir une activité assez continue où on peut habiter, travailler, consommer, « vivre et travailler plus ».

 

Djamel KLOUCHE précise que l’enjeu de cette présentation, c’est de faire partager ce concept avec l’ensemble des acteurs.

 

Djamel KLOUCHE détaille l’organisation des lobbys, ces espaces d’articulation entre le bâti et l’extérieur,en précisant que les lobbys ne seront pas traités comme de simples halls d’entrée.

Il précise que les venelles seront élargies pour casser la perspective de tunnels évoquée lors du dernier COPIL (Comité de suivi).

 

     Olivier ANSART – Président d’ASA PNE précise que l’aménagement de la toiture de la halle fret, constitue un des éléments structurant le projet retenu à l’issue du concours et s’interroge sur la faisabilité opérationnelle de ces espaces publics proposés en sursol fret.

 

      Houda TRABELSI – SNEF  précise que les espaces publics en sursol de la halle fret devront être travaillés de manière à préciser la gestion, l’usage et la destination ; leur faisabilité opérationnelle doit être confirmée.

 

     Marcel ROUSVAL Association des locataires du 93, ASA PNE, réitère ses interrogations relatives à l’impact du projet sur l’aire de jeux de l’immeuble situé au 93 rue de la Chapelle. A ce sujet un courrier de l’association a été remis en séance aux représentants de la Ville de Paris et de la SNEF.

 

      Djamel KLOUCHE  rappelle la nécessité d’ouvrir un accès côté boulevard Ney et suggère qu’une réflexion soit menée à la fois sur l’accès à la promenade et le square et l’aménagement en pied d’immeuble.

 

     Marcel ROUSVAL Association des locataires du 93, ASA PNE, rappelle que la circulation se fera au pied de l’immeuble.

 

      Djamel KLOUCHE  précise que la rue sera aménagée à 18 m de la tour pour desservir une circulation de quartier.

 

      Marcel ROUSVAL Association des locataires du 93, ASA PNE, fait état d’un article paru dans le journal précisant la reconfiguration de la circulation côté boulevard Ney à l’occasion des travaux du T3 (document joint au compte-rendu).

 

      Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement demande à Anne CHABERT de la Direction de l’Urbanisme de regarder ce point.

 

      Marcel ROUSVAL Association des locataires du 93, ASA PNE, propose qu’une réunion, SNEF, ICF et AUC soit organisée sur site afin d’apprécier l’impact du projet d’aménagement sur l’aire de jeux.

 

      Olivier ANSART – Président d’ASA PNE, évoque les questions dont les réponses n’ont pas été apportées, notamment le sujet de la densité et le nombre de logements à ne pas dépasser, la réflexion sur le contenu du socle et l’équilibre à trouver entre la programmation des services et commerces.

 

      Houda TRABELSI – SNEF  informe que la SNEF a demandé à Djamel KLOUCHE de travailler sur l’organisation spatiale des socles, l’articulation et l’imbrication des volumes. A l’issue de ce travail, la SNEF organisera une consultation informelle des promoteurs-investisseurs afin de vérifier la faisabilité opérationnelle : Quel programme ? quel montage juridique sera assuré ? L’enjeu de ce travail sera  de stabiliser la programmation dans le socle.

Sera mené également un travail avec les directions de la Ville de Paris afin d’apprécier la programmation des activités économiques. Cette approche sera complétée éventuellement par des études de marché.

 

      Pascal JULIEN – Mairie du 18ème arrondissement réitère le sujet relatif à la centralité dans le quartier et considère qu’il n’y pas eu d’évolution dans ce sens.

Pascal JULIEN évoque l’opportunité d’aménager  des jardins partagés.

 

      Olivier ANSART – Président d’ASA PNE propose qu’une visite sur site soit organisée pour l’ensemble des acteurs locaux (mars ou avril)
Olivier ANSART souhaite qu’une réunion publique soit organisée en 2010 vers juin ou septembre pour présenter le projet aux habitants du secteur Chapelle.

 

2 - Dimension environnementale et développement durable du projet

 

Houda TRABELSI - SNEF et Patrick MARTIN - TERRE ECO assistant de la SNEF pour les questions relatives au développement durable présentent de façon détaillée la démarche qui sera menée pour fabriquer un quartier durable en précisant l’enjeu de chaque étape de la démarche.

 

Houda TRABELSI  a précisé que le projet présenté sera requestionné à travers les 11 thèmes de la démarche AEU (Approche Environnementale Urbaine) afin de déterminer les enjeux environnementaux et le programme d’actions qui en découlent (présentation jointe).

 

Michel Neyreneuf et les représentants d’ASA PNE 18 insistent sur la notion de chantier ‘’propre’’ et de lutte contre les nuisances.  Ils demandent que les évacuations de déchets, de matériel…se fassent autant que possible par fer (à l’instar de ce qui a été fait sur Pajol).

En matière d’emploi sur le chantier, des clauses d’insertion avec des structures d’accompagnement doivent être prévues.

 

Houda TRABELSI - SNEF précise que les questions relatives à l’évacuation des déchets seront abordées dans la phase diagnostic initial du site de la démarche environnementale urbaine.

 

3 – Point sur le planning prévisionnel

 

Houda TRABELSI – SNEF présente le planning en précisant que les enjeux de 2010 seront les suivants :

 

La période de janvier à avril sera consacrée :

 

o    A la 1ère étape de la démarche environnementale et la collecte de l’ensemble   des éléments techniques nécessaire au diagnostic du site,

o       Au travail sur l’organisation du socle,

o       Au travail sur la programmation,

 

Les conclusions seront présentées au prochain Comité de Suivi prévu en avril/mai 2010.

 

A partir de mai, la 2ème phase sera consacrée :

 

o  Au travail permettant de stabiliser l’ensemble de la programmation,

o  Au croisement des conclusions du diagnostic initial du site et les orientations urbaines

    retenues,

o  A l’organisation des espaces publics,

 

Les conclusions seront présentées au Comité de Suivi de septembre/octobre 2010.

 

Au dernier trimestre : la déclinaison des enjeux environnementaux et la traduction de la dimension durable du projet, les premières perspectives seront présentées en Comité de Suivi en fin d’année.

 

Philippe SERRES – SNEF informe que la SNEF dispose d’un site internet où des documents relatifs à la concertation seront mis en ligne à voir sur http://www.espacesferroviaires.fr

 

Les observations de l’ASA PNE 18

 

L’AUC et la SNEF ont apporté un certain nombre de réponses à nos questions.

Point par point, voilà le constat que l’on peut faire par rapport aux questions soulevées par notre contribution d’octobre 2009 :

 

Sur le parti d’aménagement urbain et paysager :

Des précisions ont été apportées au concept du ‘’Monde bas’’ (0 à 7m) appelés ‘’Lobbys’’, notamment en matière d’accessibilité et sur le fait que ces Lobbys ne doivent pas être traités comme de ‘’simples halls d’entrée’’ mais comme des espaces d’articulation entre l’extérieur et le monde haut. Tout l’enjeu de l’opération est de trouver un contenu à ces espaces.

Nous avons fait part de nos craintes concernant le traitement et l’usage des toits des lobbys avec le risque d’avoir un effet ‘’dalle’’. Il nous a été répondu que ce risque n’était pas envisageable en raison du caractère privatif des toits et du traitement végétalisé des terrasses.

Sur la question des hauteurs, il a été clairement indiqué que des immeubles pourraient atteindre 50m. Il reste à déterminer le nombre envisagé (2 ou 3 ?) et leur justification, dans les termes que posait notre contribution, ‘’d’opportunité urbaine, environnementale et spatiale’’.

Nos remarques concernant le traitement spatial de l’espace public (ruelles) ont été prises en compte par l’AUC. Les venelles seront élargies de 7m à 11m, voir 12m.

L’usage du toit de la halle fret est l’une des questions majeures du projet.

Lors du concours, cette immense toiture de 400m de long a été présentée comme un espace à usage public avec la possibilité d’y mettre des équipements, des terrains sportifs et des terrasses jardins.

Aujourd’hui, il semble que cette option soit sérieusement remise en cause par l’aménageur qui met en avant des arguments de faisabilité opérationnelle et de coût financier.

Pour l’ASA PNE 18, le toit de la halle est un élément structurant du projet urbain.

Tout en réservant une zone dédiée à des installations d’énergies renouvelables (panneaux solaires, terrasses végétalisées), nous défendons l’idée que c’est une «opportunité d’usages » qu’il est nécessaire d’exploiter en termes d’équipements publics, de terrains de sports…sur une grande partie de la surface du toit. Nous considérons que les futurs habitants et usagers de Chapelle International sont en droit d’avoir accès à des équipements et terrains qui font défaut.

Le sujet des espaces verts et plus globalement celui de l’espace public n’a pas été suffisamment traité durant ce comité de suivi. Il doit faire l’objet d’une réflexion plus approfondie et nous devons y consacrer un groupe de travail spécifique. Dans cette optique, les usages du toit de la halle pourraient être intégrés dans la thématique « espaces verts/espaces publics ».


Sur la programmation :

Les questions relevant de la « Programmation » restent ouvertes et n’ont quasiment pas été traitées dans le cadre du comité de suivi (densité et nombre de logements, usages du monde bas, type et nature des activités, commerces…).

Nous avons pris acte de la réponse de l’aménageur et sommes globalement d’accord avec la démarche qui consiste à lancer le moment venu une consultation de promoteurs/investisseurs qui proposera, puis stabilisera une programmation d’équipements et d’activités. La démarche devra prendre en compte les besoins et attentes exprimés par les habitants.


Sur la démarche environnementale et de développement durable :

Une grande partie de la réunion a été consacrée au plan d’action proposé par la SNEF en matière de démarche environnementale et de développement durable.

Il s’agit d’un plan en cinq étapes qui va du diagnostic à l’élaboration d’une charte d’objectifs environnementaux et sa traduction dans les documents opérationnels destinés aux architectes, promoteurs et entreprises intervenant sur le site.
Sur ce dernier point, nous demandons qu'à l'aune du contrôle exercé par les financeurs publics sur le respect des normes HQE par les constructeurs publics ou semi-publics (logements sociaux, équipements), l'aménageur SNEF prenne les dispositions qui s'imposent pour s'assurer du respect final des dites normes par les promoteurs privés à qui seront cédés des droits à construire.     

Ce processus répond aux exigences du plan climat et va dans le sens d’une prise en compte des différents enjeux environnementaux que requiert une opération d’ampleur comme Chapelle International.
 

A l’issue de cette présentation, nous avons insisté sur la notion de ‘’chantier propre’’ et notamment sur la question importante du traitement et de l’évacuation des déchets (process, modes de transport…). Par ailleurs, suite à la réponse apportée en réunion sur le démarrage en avril 2010 de la réflexion relative au PLU, nous avons demandé quelles étaient les modalités envisagées pour permettre une concertation le plus en amont possible.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents