Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Chapelle International : la réunion publique du 30 novembre et le comité de suivi du 15 novembre

Publié par ASA PNE sur 24 Novembre 2011, 07:26am

Catégories : #Chapelle Inter

 

CI flyer301111 

La réunion publique qui s'est tenue le 30 novembre à la Mairie du 18e a fait salle comble, montrant ainsi que l'aménagement de Chapelle International suscite de l'intérêt parmi les habitants. De nombreux riverains étaient présents dans la salle ainsi que des commerçants et des représentants associatifs.

Le visuel qui a servi de support à la réunion est en ligne sur le site de la Mairie du 18e à travers le lien :

http://www.mairie18.paris.fr/mairie18/jsp/site/Portal.jsp?document_id=15729&portlet_id=3890 

Puis téléchargez fichier PDF ''Réunion publique 30/11/2011 - Présentation 

Ou par le lien ci-dessous pour un accès direct au fichier PDF :

http://www.mairie18.paris.fr/mairie18/document?id=15729&id_attribute=449

 

Série de visuels de l'AUC (6) 

CI PERSPE~2  CI Perspective d'ensemble 

Pour commencer, il y a eu quelques mots d'introduction de la part de Daniel Vaillant, Maire du 18e qui a précisé dès le début de la réunion ''qu'en l'état, rien n'était décidé formellement'' et que la concertation devrait se poursuivre jusqu'en 2014, date à laquelle seront donnés les premiers coups de pioche...

Ensuite, ce sont tour à tour le directeur général de la SNEF et l'architecte-urbaniste Djamel Klouche qui se sont exprimés pour faire un état des lieux du projet et présenter les différents programmes.

Le comité de suivi qui a précédé cette réunion de quelques jours avait fait le point sur les principaux changements apportés au projet et avait permis aux associations comme l'ASA ou Arrière-Cour 93 de s'exprimer et de faire part de leurs propositions et de leurs réserves (voir ci-dessous article sur comité de suivi du 15 novembre).

Dans son exposé, Djamel Klouche a rappelé son concept ''Habiter/Travailler'' à partir de l'organisation du Soho. Il a décliné les différentes typologies (4) qui vont du studio (T1) à l'appartement de 75m². Pour le ''monde haut'' à partir de 7m, il a vanté l'habitat en hauteur jusqu'à 37m et même jusqu'à 50m à travers les trois ''émergences'' de ce gabarit qui sont dans le projet. 

CI Perspective venelle + soho  CI Perspective place active

Enfin, il a parlé de la structure paysagère avec les différents espaces verts prévus sur le site.

CI Perspective square CI Perspective prairie

De son côté, Monsieur Dupeyrat, directeur général de la SNEF a présenté le projet de base logistique dont le toit terrasse sera accessible au public.

Le modèle d'exploitation de la base logistique est expliqué dans la présentation dont nous avons indiqué le lien et avait fait l'objet du comité de suivi de juin 2011 (voir rubrique : http://asa-pne.over-blog.com/article-chapelle-international-un-prochain-comite-de-suivi-avant-l-ete-83897404.html).

S'agissant du toit terrasse de la base logistique, il a été confirmé qu'il serait structuré par trois entités comprenant une centrale photovoltaïque (3000m²), un restaurant (600m²) et des espaces ''partiellement'' accessibles pour des équipements publics (14600m² environ). Sur ce dernier point, nous avons toujours revendiqué une accessibilité totale de manière à répondre au manque d'espaces et d'équipements de proximité sur le site et plus spécialement dans ce secteur du quartier Chapelle.

Dans sa conclusion et pour répondre aux craintes exprimées par quelques participants sur les hauteurs d'immeubles et les formes urbaines, Anne Hidalgo, 1ère adjointe au Maire de Paris chargée de l'Urbanisme, a précisé ''qu'il n'était pas question de reproduire l'architecture des années 70''.   

 

Le débat qui a suivi la série d'exposés a permis d'évoquer plusieurs questions ayant trait aux transports et à l'accessibilité, à l'implantation des commerces, à l'organisation spatiale avec les autres aménagements prévus dans le secteur comme l'université Condorcet...

De son côté, l'ASA PNE 18 tout en reconnaissant les avancées dans le domaine de l'usage public du toit terrase de la halle, a rappelé que ce projet était beaucoup trop centré sur le logement et les bureaux qui représenteront plus de 90% de l'emprise totale. Elle déplore le manque d'équipements publics, de commerces et le peu d'espaces verts...Voici du reste le tract que nous avons distribué à l'occasion de cette réunion :  

   

Aujourd’hui Chapelle International, le 1er projet d’aménagement urbain de Paris Nord Est dans le 18e, c’est essentiellement :

   

● Des logements pour 800 à 900 lots sur environ 70000m²

● Des bureaux et activités économiques sur environ 30000m²

soit plus de 90% des programmes.

   

A ce stade, c’est aussi… : peu d’équipements (6500m²), peu de commerces(600 à 1000m²) et peu d’espaces verts (~9000m²  -  étaient 12000m² dans le programme initial !).

Dans un site enclavé et dans un quartier déjà très densifié, ce projet doit être rééquilibré en faveur d’une programmation d’espaces publics et d’équipements plus ambitieuse et répondant aux attentes des riverains.

   

Pour ce faire, nous demandons :

L’usage public du toit terrasse de la halle fret pour combler le manque d’équipements de plein air (terrains de sport, aire de jeux…) et créer les conditions d’une continuité urbaine et paysagère avec les autres espaces,

Le redimensionnement et le regroupement des espaces verts pour favoriser le sentiment d’ampleur et d’une centralité mieux identifiée (quid des 3000m² manquants ?),

Que s’engage une réflexion sur les besoins du quartier en matière d’équipements de proximité en lien avec les autres aménagements prévus sur le secteur (Campus Condorcet…)

 

A l'issue de la réunion, nous pensons avoir été entendus sur certains points (toit terrasse) mais pas sur d'autres (espaces verts...). Il va falloir utiliser les prochains rendez-vous de la concertation pour faire entendre notre voix et améliorer le projet dans le sens d'une programmation mieux équilibrée.

Il faut que chacun se mobilise et participe...

Dès janvier 2012, vous aurez l'occasion de vous exprimer à travers l'exposition publique du projet qui sera en Mairie du 18e pendant plusieurs semaines. Utilisez ce moyen pour donner votre avis.

Un autre rendez-vous suivra d'ici l'été 2012 avec l'enquête publique sur le projet d'aménagement et la modification du PLU (Plan Local d'Urbanisme). 

 

Dans son numéro de décembre 2011, le journal le 18e du mois consacre un article sur ''le futur ensemble Chapelle International''.

L'ASA PNE 18 peut vous le faire parvenir en format PDF. Ecrire à asa.pne18@laposte.net

 

COMITE DE SUIVI DU 15 NOVEMBRE 2011 :

Le compte rendu de l'ASA PNE suivi du compte rendu d'Espaces Ferroviaires 

 

CI plan3DAUC     

Compte-rendu de réunion de l'ASA PNE 18 : 

1-la programmation du projet (équipements, logements, bureaux, SOHO)          

2 -L’utilisation du toit terrasse de la halle fret

3 -Les espaces verts

4-Le calendrier prévisionnel du projet...

avec les contributions de l'ASA PNE 18 et d'Arrière - Cour 93. 

  

 

©l'AUC

 

 

Ce comité a permis d'entrer dans le vif du sujet de la programmation du site Chapelle International.

  

1) La programmation du projet :

Il a été annoncé une modification substantielle dans la répartition Logements/Bureaux. Les logements qui représentaient 58000m² dans le projet initial passe à environ 70000m² et, conséquemment, les bureaux sont réduits de 43000m² à 31000m².

Ce changement de répartition s'explique par la crise que traverse l'immobilier de bureaux mais aussi par l'impact d'une nouvelle taxe du Grand Paris qui touchera cette activité à partir de 2012.

L'accroissement de l'offre de logements de 250 à 300 lots portera essentiellement sur le logement étudiant (proximité Campus Condorcet) et jeunes travailleurs.

Le logement en accession à la propriété verra son niveau augmenter sensiblement.

C'est au total environ 900 logements qui sont prévus sur le site dont 600 logements familiaux de toutes catégories (sociaux, à loyer maitrisé, en accession à la propriété...).

Une résidence sociale et une autre pour handicapés complèteront le dispositif ''logements''.

Avec 6500m² dont environ 4200m² pour l'école et la crèche, les équipements publics se maintiennent à leur niveau initial.

Reste à définir la programmation des 2300m² restants...Un centre d'animation, des salles de sports, des ateliers beaux-arts, des locaux associatifs ont été cités comme étant de possibles projets...

6500m², c'est environ 6% des programmes. Trop peu pour un projet de cette ampleur ! C'est la raison pour laquelle l'ASA PNE 18, relayant les demandes des riverains, a rappelé avec insistance la nécessité d'engager une réflexion favorisant la création d'équipements de proximité à la hauteur des besoins du quartier en tenant compte notamment de l'implantation du Campus Condorcet.  

Les commerces sont programmés pour environ 1000m². Vous vous souvenez que l'étude du cabinet spécialisé RCG avait montré que les surfaces affectés aux commerces ne pouvaient pas dépasser les 600m² (se reporter à la rubrique du blog :

http://asa-pne.over-blog.com/article-chapelle-international-un-prochain-comite-de-suivi-avant-l-ete-83897404.html

- paragraphe 2).

Avec la nouvelle typologie de logements, l'aménageur considère que la réalisation de commerces sur 1000m² redevient possible.

S'agissant des SOHOS, ces fameux socles d'immeubles évoquant le ''monde bas'' de l'aménagement, ils font l'objet d'une étude de faisabilité par la RIVP, l'une des sociétés d'économie mixte de la Ville de Paris. Le représentant de la RIVP, présent à la réunion a indiqué qu'il avait bon espoir de trouver des utilisateurs (jeunes entrepreneurs, TPE...) pour occuper les surfaces représentées par le concept ''Habiter/Travailler''.

Réponse attendue dans le courant du 1er trimestre 2012.

Si la question des hauteurs d'immeubles, faute de temps, n'a pu être abordée au cours de la réunion, il serait prévu la construction de trois bâtiments de 50m, dépassant ainsi la limite actuelle des 37m imposée par la loi pour les immeubles d'habitation.

Une révision du PLU sera donc nécessaire dans le cadre de l'enquête publique de 2012.

Trois ''émergences'' de 50m, cela paraît beaucoup !  Peut-être pas si la forme architecturale proposée est de qualité et s'insère harmonieusement dans le paysage urbain du quartier (pour mémoire, les deux immeubles qui sont ''l'empreinte'' de la porte de la Chapelle ont des hauteurs de 80m).

 

2) L'utilisation du toit terrasse de la halle fret :

La halle fret sera un élément essentiel de l'aménagement du site. Par sa fonction économique  (300 emplois sont prévus) et par le potentiel qu'elle représente en termes d'espaces et d'usages.

Nous l'avons toujours dit : face au manque d'espaces publics dans le projet, la halle fret avec son toit terrasse de plus de 18000m² et 400m de long est une formidable opportunité pour la réalisation d'équipements et de lieux de convivialité.

Sur ce plan, les avancées de la Ville et de l'aménageur sont sensibles.

Que proposent-ils aujourd'hui ?

une centrale photovoltaïque de 3000m², un restaurant de 600m² ...et un périmètre de 14600m² "qui pourrait être potentiellement accessible et végétalisé".

A cette proposition, nous avons répondu par une demande d'accessibilité et un usage du toit terrasse dans son intégralité afin d'y accueillir des équipements à destination des jeunes et des familles, sous la forme de terrains de sport, d'aire de jeux, de promenade plantée...

CI dessin toit halle

 

  

Une image du toit terrasse de la halle telle qu'elle a été présentée au jury de concours par l'équipe d'urbanisme/architecte lauréate (mai 2009).    

 

©l'AUC                                             

 

 

CI Schema1 1111 

© Arrière-Cour 93

 

Le toit terrasse, emprise singulière et exceptionnelle, est un potentiel qui sera perçu comme un élément fort de prolongement des espaces publics, comme le montre le schéma dessiné par l'association Arrière - Cour 93 :

 

Pour répondre à l'idée de cheminement et de continuité urbaine à l'intérieur du site, il est proposé que l'accès au toit terrasse se fasse à partir des trois espaces publics que sont la place active au nord, le square au centre et le verger au sud (niveau du rond-point de la Chapelle). 

Nous avons mis en évidence que notre proposition a le mérite d'accroître la faible densité des espaces verts sur le site et de compenser leur faible ensoleillement.

 

 

Enfin, notre demande d'un usage public du toit terrasse s'appuie sur d'autres projets qui vont voir le jour à Paris d'ici quelques années, à l'instar du nouveau Centre de Maintenance et de Remisage (CMR) du tramway T3 et des équipements sportifs du stade Jules Ladoumègue de la porte de Pantin (19e) et qui prévoit l'imbrication de terrains de sports et d'espaces verts à l'activité économique du site (voir maquette ci-dessous).  

montagesstadeLadoumègue

© Dietmar Feichtinger Architectes

 

 

3) Les espaces verts :

L'aménagement paysager du site représente environ 9000m² soit 15% de l'emprise totale.

12000m² avaient été annoncés dans le projet initial ! Quid des 3000m² manquants ? Nous avons demandé des éclaircissements sur cette diffirence et attendons des explications...

Moyennant quoi, il faut que soit pris en compte le redimensionnement des espaces afin de leur donner plus d'ampleur, plus d'ensoleillement et répondre par la même occasion aux demandes de "jardins partagés" qui se sont exprimées et qui favoriseront aussi l'ouverture du site sur le quartier.  

Dans sa contribution, l'association Arrière-Cour 93 va plus loin dans l'organisation des espaces publics et propose un regroupement de ces espaces selon deux alternatives qui iraient toujours dans le sens d'une plus grande ampleur et d'une centralité mieux identifiée :

 

Variante 1

CI Schema2 1111   

 

© Arrière-Cour 93

 

  

Regroupement des espaces publics au nord du site

Place active + Square 

 

 + Espaces publics à proximité de l'activité urbaine portée par le boulevard des Maréchaux.

   

  Ensoleillement plus limité

 

 

 

 

 

Variante 2

CI Schema3B 1111  

© Arrière-Cour 93

  

 

Regroupement des espaces publics au sud du site

Square + Verger 

 

 + Ensoleillement des espaces publics,

Mise en valeur de la façade du bâtiment de l'ancienne imprimerie.

  

  Espaces publics en retrait de l'activité

du boulevard des Maréchaux.

    

 

 

 

Il est demandé que ces propositions soient portées au débat et fassent l'objet d'une étude de faisabilité par l'équipe d'urbanisme/architecte.                           

     

4) Le calendrier prévisionnel du projet  :

Après la période de l'exposition publique de l'hiver 2011/2012, l'enquête publique est programmée pour le printemps 2012 (mai/juin).

Dépôt du permis d'aménager : juillet 2012

Approbation de déclaration du projet : fin 2012

Nouvelle enquête publique : mai 2013

Travaux de déconstruction : 3ème trimestre 2013

Travaux d'aménagement : 2ème trimestre 2014

Construction des programmes : 2ème semestre 2015 

 

 

Le site Chapelle International est marqué par son aspect enclavé avec des programmes de logements et de bureaux qui représentent 90% de la surface bâtie.

Pour permettre une ouverture vers le quartier, créer les conditions d'une animation harmonieuse du site et répondre aux besoins exprimés par les habitants, nous proposons plusieurs pistes d'ordre qualitatif qui consistent à :

favoriser une continuité des espaces publics sur le toit terrasse de la halle fret, 

♦ demander un usage public du toit terrasse pour offrir une alternative à l'absence de terrains de jeux et de sports,

♦ obtenir le redimensionnement et le regroupement des espaces paysagers afin d'en améliorer l'ampleur et le potentiel.

♦ engager une réflexion pour permettre la réalisation de programmes d'équipements plus ambitieux.

   

Le compte-rendu d'Espaces Ferroviaires :

 

v     Michel NEYRENEUF, Mairie du 18ème arrondissement accueille les participants et informe que l’ordre du jour de la réunion sera consacré aux échanges relatifs à l’aménagement du toit de la base de logistique, à la programmation du projet, à la contribution d’ASA PNE18, au programme SOHO et au calendrier prévisionnel de l’opération.

 

v     L’aménagement du toit de la base la base de logistique

Houda TRABELSI : rappelle les caractéristiques de la base de logistique en indiquant que le toit de la base de logistique sera organisé en trois parties. La partie sud sera réservée à l’implantation de la centrale photovoltaïque pour une surface d’environ 3000 m², la partie centrale aménagée en terrasse accompagnant le restaurant pour une surface d’environ 1000 m². L’emprise restante d’environ 14000 m² sera partiellement accessible et réservée à l’aménagement des espaces publics.

 

*     Une réflexion est à mener sur la nature et la programmation des espaces publics à prévoir sur le toit avec la prise en compte à la fois des aspects de sureté et de sécurité publique et de l’exploitation de la base de logistique.

 

v     Les SOHOS/ : contribution de la RIVP

Michel BERTHET informe que la RIVP a lancé une étude de faisabilité en vue de préciser de manière opérationnelle le concept SOHO. Cette étude permettra de préciser le positionnement de ce produit dans le marché immobilier, les cibles ou utilisateurs potentiels, le cadre juridique et réglementaire  permettant le développement de ce concept. La démarche proposée par la RIVP consiste à organiser des séances de travail avec l’ensemble des acteurs du secteur économique : CCI, maison de l’emploi, métiers du livre, artisan et métiers d’art, atelier de Paris, capital gain etc. La surface visée pour ce programme serait entre 8000 et 10000 m²hon.

 

*     Le résultat de cette expertise est attendu pour l’année prochaine février/mars 2012.

 

v     Programmation du projet d’aménagement

La SNEF a précisé qu’une expertise immobilière sur l’ensemble de la programmation a été réalisée en octobre 2011, en vue de stabiliser la faisabilité opérationnelle et économique du projet d’aménagement. Cette expertise a conclu pour le programme de bureaux une baisse des charges foncières d’environ 40% par rapport à celles de 2007 de prises en référence dans le cadre du protocole entre la SNCF/RFF/Ville de Paris. Cette baisse serait induite en partie  par la  nouvelle valeur de la redevance «  Grand Paris » pour la création de bureaux qui est passée de 61 €/m² à 344 €/m².

 

Pour le positionnement du programme de bureaux dans son secteur, les 43000 m²hon proposés initialement représentent 103% de la demande moyenne placée annuellement dans les secteurs Paris 18ème, 19ème, 20ème  arrondissements entre 2004 et 2010. Au regard du contexte économique actuel et de l’offre prévisionnelle dans le secteur PNE, la commercialité à la location des 43000 m²hon pourrait s’en trouver délicate tant sur la durée d’écoulement  que la cible des utilisateurs potentiels qui pourrait également  être réduite.

 

Compte tenu de la réalité actuelle du marché tertiaire, il est proposé de baisser la surface dédiée au programme de bureaux et d’affecter ce potentiel constructif à la programmation de logements. La nouvelle programmation sera  de l’ordre de 31000 m²hon pour les bureaux et  environ 65 000 m² hon pour les logements dont environ 29 000 m²hon pour les logements sociaux, 26 000 m²hon pour les logements en accession libre et environ 10 000 m²hon pour les logements en loyer maîtrisé. La programmation supplémentaire sera orientée vers les logements pour  jeunes (actifs et/ou étudiants), les chercheurs, les travailleurs migrants et les personnes handicapées. La partie SOHO réservée à l’activité sera de l’ordre de 4000 m²hon.

 

*     L’organisation spatiale de ce nouveau potentiel constructif sera étudiée en lien avec les autres éléments de programme et les espaces publics.

*     L’étude de commerce sera mise à jour avec la nouvelle programmation et typologies de logements proposées.

 

v     Contribution d’ASA PNE 18 et l’association Arrière – cour 93 (présentations jointes au compte rendu)

Olivier ANSART ASA PNE 18 présente la contribution d’ASA PNE 18 portant sur les thématiques suivantes :

               L’aménagement paysager des espaces publics

               L’animation du quartier et la synergie avec le campus Condorcet

               La programmation des équipements publics

               L’aménagement du toit de la halle

 

Pour l’aménagement des espaces verts, le constat porte sur la faible surface dédiée, environ 9000 m² pour l’ensemble du projet. Olivier ANSART s’interroge sur la baisse de la surface des espaces verts  par rapport  à celles  de 2008/2009  qui était de l’ordre de 12000 m². Dans le cadre de cette thématique, l’association Arrière–cour 93 a proposé un aménagement des espaces verts décliné suivant le principe de regroupement du square et du jardin pour créer une seule unité paysagère  au nord ou au sud du site. Ces deux variantes tiennent compte des espaces publics qui seront proposés sur le toit de la base de logistique.

 

Olivier ANSART ASA PNE 18 propose que ces variantes soient examinées par Djamel KLOUCHE.

Pour l’usage du toit, Olivier ANSART propose une accessibilité totale pour une emprise d’environ 14000 m² et dont l’usage serait réservé aux équipements publics.

 

Olivier ANSART ASA PNE 18 propose qu’il y ait une réflexion sur la programmation d’équipement structurant et qui pourrait être positionné dans la partie non occupée par « les sohos ». Cet équipement contribuera  à l’animation du site et à la création de synergie avec le campus Condorcet.

 

Pour les équipements publics dont la programmation est déjà actée (6500 m²hon) et outre l’école et la crèche, il est demandé de préciser l’affectation des surfaces restantes.

 

Pour les équipements publics, Anne CHABERT précise que  la DJS réfléchie sur une programmation complémentaire affectée aux structures sportives pour répondre aux besoins déjà identifiés dans le 18ème arrondissement.

 

v     Calendrier prévisionnel de l’opération

PLU : déclaration de projet emportant mise en compatibilité du PLU

               Enquête publique : juin-juillet 2012

               Approbation de la déclaration de projet : novembre –décembre 2012

Permis d’aménager

               Dépôt du dossier de permis d’aménager : juillet 2012

               Enquête publique : avril-mai 2013

               Obtention du permis d’aménager : septembre 2013

Démarrage des travaux de déconstruction et libération du site

               3ème trimestre 2013

Démarrage des travaux d’aménagement (viabilisation)

               2ème trimestre 2014 

Démarrage des travaux de construction des programmes

               2ème semestre 2015

 

Les sujets évoqués par les représentants des associations, élus et conseillers de quartier

Les observations ont porté sur :

 

        La nouvelle programmation proposée : le nombre de logement et leur impact sur les équipements publics, l’animation du quartier en lien avec la centralité et les espaces paysagers.

 

Pour l’animation du quartier, Michel NEYRNEUF, Mairie du 18ème arrondissement propose que l’entrée sud du site en vis-à-vis du jardin soit étudiée pour implanter une programmation dans les socles des immeubles,  pouvant contribuer à l’animation du quartier.

 

Houda TRABELSI  précise que le plan masse qui sera étudié par Djamel KLOUCHE ; en vue de préciser spatialement  la nouvelle programmation  tiendra compte des enjeux évoqués. Dans ce cadre les propositions de l’association arrière-cour 93 seront examinées.

 

         La programmation de SOHO. Les observations concernent le type de bail et le niveau de loyer qui seront proposés aux utilisateurs.

 

Michel BERTHET précise que l’ensemble de ces points évoqués sera développé dans le cadre de l’expertise.

 

        L’usage et la destination des espaces verts. Pascal JULIEN, Mairie du 18ème arrondissement souhaite qu’une distinction soit faite entre les espaces récréatifs  et les espaces  paysagers. Cette précision  doit porter sur les aménagements prévus et la surface par catégorie d’usage.

 

 

 

                                                                                                                                                                     Octobre 2011

 

Les prochains mois seront décisifs pour Chapelle International car nous serons amenés à définir et à préciser la programmation des différents espaces prévus sur le site.

L'ASA PNE 18 vient de demander à la Ville et à la Mairie du 18e qu'un nouveau calendrier de comités de suivi soit proposé pour les semaines à venir sachant que les échéances se rapprochent.

 

2010 04150009 Photo du site

 

Comme vous avez pu le voir dans la rubrique consacrée au dernier compte rendu de réunion du 28 juin : http://asa-pne.over-blog.com/article-chapelle-international-un-prochain-comite-de-suivi-avant-l-ete-83897404.html, nous avons plusieurs sujets de préoccupation.

 

1) La halle fret :

L'opérateur SOGARIS a été désigné en juin. D'ici la fin du 1er trimestre 2012, l'aménageur SNEF/Espaces Ferroviaires doit signer un protocole d'accord avec cet opérateur sur la faisabilité du projet dans les domaines de la conception, du financement et de la gestion de la halle fret.

Ce protocole devra définir avec précision les modalités de fonctionnement de la base logistique en y intégrant toutes les composantes du bâti dont l'aménagement et l'usage du toit terrasse.

Sur ce point et devant le manque d'équipements de plein air dans ce territoire, les riverains et les associations d'habitants revendiquent l'usage public du toit terrasse sur une grande partie de sa surface (se reporter aux contributions réunies par l'ASA PNE 18 en 2009 et 2010 dont le blog s'est fait l'écho...).

Le toit terrasse, sur une superficie totale de 400m de long, représente 2ha. Après d'âpres discussions, il semble convenu que les équipements ou espaces seront répartis entre une centrale photovoltaïque (3000m²), une zone végétalisée non accessible et...des espaces publics. Il reste à définir ces espaces publics, leur superficie et leur destination (jardin, aire de jeux, terrains de sports...).

Ce dernier point des espaces publics sur le toit terrasse de la halle sera le principal enjeu du prochain comité de suivi qui pourrait avoir lieu le 15 novembre 2011.

 

2) L'animation du site Chapelle International :

Les résultats en matière d'opportunité commerciale sur le site ont été très décevants. Une enquête montre que l'implantation de commerces de proximité dans une zone enclavée n'est pas aisée. C'est la raison pour laquelle, RCG, le cabinet mandaté par l'aménageur ne recommande que 500 à 600m² de commerces sur le site.

Le secteur du commerce n'est pas le seul à contribuer à l'animation d'un quartier... D'autres pistes sont à explorer du côté des équipements socio-culturels, des espaces de loisirs...Là aussi, des propositions ont été faites et il s'agit maintenant de les formaliser en prenant en compte le potentiel que représentera l'aménagement voisin du Campus Condorcet.

Cette question de l'animation du site peut être le thème majeur du 2ème comité de suivi qui se réunira d'ici la fin de l'année.

 

3) Le concept ''SOHOS'' :

Comme nous l'avons indiqué en juin dernier, c'est une préoccupation majeure car nous ne savons pas aujourd'hui si ce concept sera opérationnel tel qu'il a été présenté par l'équipe d'urbanisme l'AUC.

Une étude de faisabilité est en cours avec des résultats attendus pour la fin de l'année.

Un plan B devra-t-il être envisagé au risque de remettre en cause l'un des fondements du projet ?

 

 

CI Sohos.jpg

Le concept ''SOHOS'' (monde bas) tel qu'il est envisagé par l'équipe d'urbaniste/architecte. 

 

 

 

 

 

 

 

© l'AUC

 

 

Vous serez informés des derniers développements du projet et d'ici là, n'hésitez pas à nous faire partager vos avis et commentaires.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents