Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Chapelle International : le comité de suivi du 27 mars 2012

Publié par ASA PNE sur 13 Avril 2012, 10:14am

Catégories : #Chapelle Inter

 

Le comité de suivi s'est réuni le 27 mars avec pour ordre du jour :

♦ la présentation du projet de pôle logistique par l'opérateur SOGARIS,

♦ la question des équipements publics,

♦ l'actualisation du plan d'aménagement par l'équipe d'urbanisme AUC.

 

Voici dans une première partie, les observations et commentaires de l'ASA PNE 18 suivi, en fin de rubrique, du compte-rendu détaillé rédigé par la SNEF/Espaces Ferroviaires. 

 

1) Le projet de pôle logistique :  

© SAGL - SOGARIS

chappelle SAGL Logistique urbaine 7-1024x606Un représentant de l'opérateur SOGARIS présente le projet de pôle logistique dans son aspect architectural et industriel.

C'est l'équipe SAGL qui a été chargée de concevoir le projet architectural de la halle fret. Pour l'opération, SOGARIS s'est également associé au cabinet Sigma Conseil, un bureau d'études techniques spécialisé dans le transport ferroviaire.

Le projet industriel s'articule autour de deux domaines principaux :

- Logistique : il sera le coeur des activités de la halle et sera organisé sur deux niveaux comprenant un centre d'appui logistique, un espace vélos-cargos et un terminal ferroviaire urbain.

- Tertiaire : la halle accueillera une pépinière d'entreprises dont le contenu est à l'étude. L'opérateur souhaiterait installer un centre du savoir et de formation autour des métiers de la ''logistique urbaine''.

© SAGL - SOGARIS

chappelle SAGL Logistique urbaine 5-1024x346Le projet est complété par l'aménagement du toit terrasse de la halle que l'on appelle la ''5ème façade''. Plusieurs aménagements sont prévus : une centrale photovoltaïque, un restaurant, des installations sportives en gestion privée et des espaces publics réservés à d'autres équipements sportifs et de loisirs.

 

2) Les équipements publics sur site :

Cette question qui est au coeur des préoccupations des habitants a été mise à l'ordre du jour de la réunion à la demande de l'ASA PNE 18 (voir notre rubrique de mars). C'est notamment par les équipements publics que le site pourra répondre aux critères d'une vie de quartier que nous appelons de nos voeux.

Dans un projet dominé par les programmes de logements et de bureaux, il faut aussi des lieux de rencontres où les habitants pourront se retrouver et pratiquer l'activité sportive, culturelle ou associative de leur choix.    

Le projet d'origine prévoyait 6500m² dédiés aux équipements publics sur site hors terrasse de la halle fret. Ces équipements étant pour 75% de leurs surfaces prévus pour des établissements scolaires (école élémentaire) et petite enfance (crèche).

Depuis le début de la concertation, nous avons dit que ces surfaces étaient insuffisantes et que le projet devait être plus ambitieux en la matière.

Aujourd'hui, la Ville a réexaminé la question et envisage de porter les surfaces d'équipements à 7800m²  pour répondre à des demandes d'un centre d'animation, de locaux associatifs, d'ateliers beaux-arts...

Cette orientation qui n'est pas encore actée officiellement entraineraît un surcoût financier de 11Mio€.    

 

3) L'actualisation de l'aménagement du site :

 Photos tirées du nouveau plan masse présenté par l'AUC.

2012 04030057Les modifications apportées au projet fin 2011 (une augmentation des logements au détriment des surfaces de bureaux) a amené l'équipe d'urbaniste/architecte à revoir le parti d'aménagement et à proposer de nouveaux agencements.

Au nord, il y aura un immeuble de bureaux, un centre d'animation et des logements étudiants/jeunes travailleurs. la baisse des programmes de bureaux côté boulevard Ney va libérer de l'espace et permettre une ouverture sur la petite ceinture.

En matière d'immeubles de logements, ils seront 2012 04030058au nombre de huit avec trois émergences de 50m côté halle fret. Les autres, à l'alignement de la rue de la Chapelle, auront tous une hauteur de 37m. 

Le concept "soho" (small office - home office) qui consiste à habiter et à travailler dans le  même volume est organisé en trois typologies pour répondre à des modalités d'accès et de fonctionnement différentes.

En matière d'espaces publics, les positionnements n'ont pas changé : la place active au nord au pied des bureaux, le square à proximité de la crèche et de l'école, le jardin/prairie au sud pour faire le lien avec la future coulée verte.   

La liaison entre le site et le toit de la halle fret se fera par trois accès : le premier au sud ménera au restaurant et à sa terrasse, le second sera au centre en continuité des venelles transversales et le troisième au nord desservira les équipements publics du toit terrasse.  

 

Le commentaire de l'ASA PNE 18 :

 

Trois thèmes importants ont été développés lors de ce comité de suivi.

La présentation du projet SOGARIS était solide et précise dans sa composante économique et industrielle.Ce projet va générer 300 emplois dont un grand nombre pourront être pourvus localement.  Le projet architectural semble bien avancé comme l'attestent la maquette et les visuels présentés à l'exposition publique de la Mairie du 18e et dont vous avez deux exemples dans cette rubrique. Même si l'opérateur indique dans ses priorités l'enjeu du développement durable, nous resterons vigilants sur les modalités de la démarche environnementale, notamment en matière de flux de circulation sur le site.      

A propos de la ''5ème façade'', notre demande d'un accès public au toit terrasse est globalement satisfaite par une proposition d'équipements publics sur 10000m² complétée par une offre d'installations sportives en gestion privée pour lesquelles il y aura lieu de convenir avec l'opérateur de conditions tarifaires raisonnables.

Concernant les équipements publics sur site, l'option d'accroître les surfaces dédiées (+1300m²) va dans le sens de ce que nous demandons depuis plusieurs mois.

Il reste à définir le contenu, la destination de ces équipements...Les propositions faites par les services de la Ville s'apparentent à un catalogue de structures sans vision globale des besoins et sans cohérence programmatique. C'est la raison pour laquelle nous avons rédigé une contribution dont vous trouverez le texte intégral ci-après, qui s'appuie sur des demandes exprimées par les riverains et que nous comptons approfondir dans le cadre d'un groupe de travail ou atelier de réflexion qui rendra ses conclusions d'ici deux à trois mois       

 

Contribution de l'ASA PNE 18 au comité de suivi du 27.03.2012 :

Chapelle International et les équipements 

                                                                                                              

Le but de ce comité de suivi est d’engager une réflexion sur les équipements publics qui pourraient être implantés dans le cadre du projet d’aménagement Chapelle International, dominé aujourd’hui par des programmes de logements (900 à 950) et de bureaux pour une surface de 31000m².

 

Suite aux dernières rencontres de novembre 2011 (comité de suivi et réunion publique), il a été annoncé une forte progression de la densité de logements (+300) pour compenser la diminution de 12000m² de bureaux.

Cette annonce a été faite sans que, conséquemment, ne soient modifiés les programmes d’espaces publics !  

 

De notre point de vue, cette nouvelle donne nécessite que l’on réexamine la programmation du site en apportant un soin particulier aux équipements publics et de proximité pour répondre aux besoins de la population qui s’installera sur Chapelle International et plus globalement à l’ensemble de ce secteur de la porte de la Chapelle qui est dépourvue de structures de cette nature.

 

Les propositions qui suivent en matière d’équipements émanent de réflexions menées depuis 2009.

Elles sont le résultat de premières consultations auprès des habitants, riverains et usagers du secteur qui se sont exprimés à travers des réunions de conseil de quartier ou de rencontres organisées par l’association et qui ont fait l’objet de contributions écrites. Elles ont été croisées avec des demandes relayées par la DPVI.

 

L’implantation des équipements est proposée autour des deux pôles que sont :

►le toit terrasse de la halle fret,

►le périmètre du site entre le rond-point de la Chapelle et le boulevard Ney.

S’agissant du toit terrasse de la halle, nous demandons que les 14000m² disponibles soient des espaces publics à usage, par exemple, de terrains de sport, d’aires de jeux, de promenade plantée, de jardins partagés…

Sur le périmètre du site hors emprise de la halle, il y a lieu de poursuivre la réflexion quant à la nature des équipements qui pourraient être proposés. Cette réflexion doit prendre en compte les besoins qui ont été identifiés et ceux qui pourraient émaner de l’évolution urbaine de ce territoire avec l’implantation d’autres projets voisins comme le Campus Condorcet qui fera face au nord à Chapelle International.


A ce stade de la réflexion et suite aux échanges avec les habitants, nous avons identifié les besoins suivants :

- une maison de quartier ‘’intergénérationnelle’’ avec une dimension sociale, culturelle et sportive,

- des locaux associatifs,

- des structures médico-sociales (centre de santé, services à la personne, maison de l’emploi …).

Enfin, l’idée d’un grand équipement ‘’trans-quartier’’ a été évoquée et doit être étudiée dans la perspective de l’implantation du pôle universitaire Condorcet.

 

Ces propositions doivent être affinées et approfondies par une réflexion que nous souhaitons poursuivre dans les prochaines semaines et qui pourrait prendre la forme d’un groupe de travail ‘’équipements’’ qui remettrait ses conclusions d’ici fin juin 2012.

 

Enfin, le nouveau plan d'aménagement suscite de nombreuses questions et devra faire l'objet d'une présentation plus précise avec une maquette que nous demandons depuis plusieurs semaines.

L'accroissement de la population résidente sur le site (environ 900 à 950 logements au lieu de 650) oblige l'architecte/urbaniste à concevoir des immeubles plus denses.

Ainsi, à l'exception des immeubles situés au nord à l'alignement du boulevard Ney, tous les bâtiments d'habitations auront des hauteurs comprises entre 37m (5) et 50m (3).

Ce qui n'était pas l'orientation d'origine qui prévoyait une plus grande variété de volumes avec des bâtiments de 5 à 6 étages ! 

Cette densité nous la percevons plus particulièrement à l'examen du nouveau plan masse avec cette impression de ''confinement'' autour des quatre immeubles les plus au sud qui semblent être imbriqués les uns dans les autres excluant de fait les ''vues remarquables sur la silhouette de Paris'' tant vantées par l'architecte...Alors quid des conditions d'ensoleillement à ce niveau ? 

D'autres points nous préoccupent : la dimension des espaces verts, le traitement qui sera donné aux liaisons entre le site et la halle fret. Sur ce dernier point, trois voies d'accès sont prévues mais on ne perçoit pas bien la façon dont elles vont s'intégrer au paysage urbain. De notre point de vue, elles doivent être conçues selon le principe d'une réelle continuité urbaine entre les deux espaces, l'un étant le prolongement de l'autre. 

 

Voilà un résumé de nos observations que nous soumettons à votre réflexion.           

Avec une maquette, un prochain comité de suivi devra répondre à toutes ses interrogations...  

 

 

Comité de suivi CHAPELLE INTERNATIONAL

COMPTE RENDU DE LA REUNION du 27 mars 2012 établi par

 

 

Michel NEYRENEUF, Mairie du 18ème arrondissement accueille les participants et informe que l’ordre du jour de la réunion sera consacré à la présentation de la base de logistique par SOGARIS, la programmation des équipements publics et l’évolution du projet d’aménagement.

 

v Présentation de la base de logistique par Christophe RIPERT Directeur Immobilier de SOGARIS.

Christophe RIPERT présente l’approche développée par SOGARIS dans le cadre de la logistique urbaine. Cette approche est structurée autour de trois types d’offre immobilière :

- La plate-forme logistique, comme porte d’entrée de l’agglomération.

- L’hôtel logistique, comme base avancée des marchandises pour la zone dense de l’agglomération.

- L’espace de logistique urbaine, comme point de proximité à l’échelle des quartiers.

La mise en oeuvre en réseau des trois niveaux d’intervention est établie par :

- La mise en place de liens mutualisés entre les types d’offre immobilière.

- L’organisation de navettes propres à la logistique.

L’exploitation optimisée au niveau des trois échelles permet :

- Une massification des marchandises en entrée et sortie de la ville.

- L’utilisation du fer et de la voie d’eau comme mode de transport.

- Une mutualisation des espaces et des matériels.

Le site de Chapelle International s’inscrit dans le 3ème niveau d’organisation de la logistique urbaine. Le projet ayant déjà fait l’objet de présentation par Espaces Ferroviaires, Christophe RIPERT rappelle principalement le concept d’exploitation et le programme qui seront développés dans la base de logistique.

Pour la partie tertiaire, Christophe RIPERT indique que SOGARIS étudie la possibilité d’implanter un centre de compétence en logistique urbaine. Il s’agit d’un concept qui consiste à positionner au sein de la pépinière des acteurs économiques qui développent de l’intelligence en logistique urbaine.

Pour l’aménagement du toit de la base de logistique, Christophe RIPERT informe que SOGARIS a analysé avec Espaces Ferroviaires les demandes exprimées par la Ville de Paris et le comité de suivi portant sur la mise à disposition d’une surface de 14 000 m² pour l’aménagement d’équipements publics et de jardins partagés.

Après analyse, SOGARIS propose la mise à disposition de la Ville d’une surface d’environ 10 000 m². Cette emprise sera réservée à l’aménagement des terrains de sports et des jardins partagés. Pour la partie restante, SOGARIS maintiendra une emprise d’environ 3000 m² pour l’implantation d’une centrale photovoltaïque. La partie centrale d’une surface d’environ 5000 m² sera destinée à l’aménagement de la terrasse annexée au restaurant et des installations sportives type « club de gym » et des terrains de sports dont la programmation serait complémentaire à celle développée par la Ville de Paris.

Certains ouvrages techniques liés au fonctionnement de la base de logistique seront pris en compte dans l’organisation et l’aménagement de la toiture.

 

v La programmation des équipements publics et des espaces verts : présentation faite par Anne CHABERT DU/SDA  

 

Anne CHABERT a rappelé les grands principes d’aménagement de Paris Nord Est, un territoire en pleine mutation. Le plan guide de la programmation des équipements publics de 2007 a été présenté, en précisant les réalisations déjà mises en oeuvre dans les premiers secteurs opérationnels.

Concernant Chapelle International Anne CHABERT a rappelé que le protocole Ville de Paris /SNCF/RFF prévoyait la réalisation d’équipements publics d’environ 6500 m²hon dont un groupe scolaire de 12 classes pour 4000 m²hon, une crèche de 66 places pour 900 m²hon et des ateliers beaux arts, antenne jeunes et locaux associatifs pour 1600 m²hon. L’investissement de la Ville pour la réalisation de ce programme est de l’ordre de 40 Millions d’euros toutes dépenses confondues.

Les demandes exprimées en 2011 par les directions de la Ville se traduisent par une programmation de 7800 m²hon, soit une augmentation de 1300 m²hon par rapport à celle prévue en 2007. Cette surface complémentaire représente un investissement supplémentaire de 11 millions d’euros sans l’acquisition foncière. L’arbitrage par la Ville de Paris est prévu sous un délai de deux mois.

Anne Chabert a rappelé que PNE comme projet de territoire s’inscrit dans le dispositif de la ceinture verte de Paris en précisant que le plan de biodiversité de la Ville de Paris a identifié la requalification de la ceinture verte comme élément structurant de son programme.

Le dispositif de la ceinture verte se traduit par plus de nature, plus d’usages et plus de porosité en renforçant la présence végétale et les continuités écologiques, en améliorant l’accessibilité, les cheminements et les clôtures et en renforçant les pratiques de loisirs, de détente et de promenade.

Pour les espaces libres relatifs au projet de Chapelle International, Anne Chabert a apporté des précisions quant à la programmation annoncée lors de la phase concours et les évolutions récentes du projet.

Le projet d’AUC retenu à l’issue du concours prévoyait la réalisation d’environ 20 500 m² d’espaces libres dont 7660 m² de voiries. Il s’agissait bien d’espaces libres et non pas d’espaces verts. La programmation actuelle est d’environ 31 500 m² dont 7660 m² pour les voiries. Cette évolution se traduit principalement par l’emprise de 10 000 m² qui sera aménagée au dessus du toit de la base de logistique.

 

v Présentation du projet d’aménagement par Caroline POULIN de l’AUC.  

 

Caroline POULIN a présenté le projet d’aménagement résultant d’un développement fait sur la reconfiguration de la partie nord du projet, de l’organisation spatiale des immeubles et de l’articulation entre « le monde haut et le monde bas ». Trois typologies sont proposées pour le monde bas : bloc de SOHO, socle de SOHO et le plot hybride. Pour la partie nord l’espace entre les programmes de bureaux et de logements permet l’aménagement d’une ouverture sur la petite ceinture et une percée visuelle dans la continuité de la rue prévue au droit de la partie tertiaire de la base de logistique.

 

Les sujets évoqués par les représentants des associations, élus et conseillers de quartier

Les observations ont porté sur les points suivants :

1) Pour la base de logistique :

▪ L’aménagement du toit de la base de logistique.

▪ Le nombre d’emplois prévu.

Olivier ANSART ASA/PNE 18 précise que le quartier souffre de manque d’espaces de loisirs. La surface d’environ 10 000 m² constituerait une offre au quartier d’un lieu propre aux espaces de jeux et de loisirs. Pour la programmation sportive proposée par SOGARIS, Olivier ANSART propose la mise en place de tarif préférentiel pour les habitants du quartier.

Pour les emplois prévus, SOGARIS confirme les 300 emplois annoncés.

2) Pour la programmation des équipements publics :

Olivier ANSART ASA/PNE 18 souhaite qu’il y ait une réflexion sur la mise en oeuvre d’une programmation de types locaux associatifs, structure médico-sociale et services à la personne, maison intergénérationnelle et l’implantation d’un équipement structurant permettant l’ouverture du quartier sur son environnement proche.

Michel NEYRNEUF mairie du 18ème précise qu’un équipement inter quartier pourrait trouver place dans le secteur gare des mines.

3) Pour le projet urbain : 

Ricardo SUANES ASA/PNE 18 constate l’évolution considérable du projet notamment avec la mise en oeuvre de la percée et la volumétrie plus agréable des bâtiments. A fin de mieux appréhender les gabarits des immeubles et l’ensemble du projet, Ricardo SUANES propose qu’une maquette soit réalisée pour le projet d’aménagement.

Caroline POULIN AUC précise qu’une maquette d’étude est envisageable à ce stade du projet. 

4) Pour la concertation :

Olivier ANSART ASA/PNE 18 souhaite avoir des précisions relatives à la mise en place de la concertation sur le secteur Paris Nord Est.

François DEVAUX Cabinet de Madame Anne HIDALGO précise que le garant de concertation est en cours de désignation. La prochaine réunion publique interviendrait en septembre prochain.

Olivier ANSART ASA/PNE 18 demande à la SNEF de mettre en place un document d’information sous forme de « flash info » à communiquer sur les faits significatifs intervenant sur le projet.

Olivier ANSART ASA/PNE 18 demande de prévoir un prochain comité de suivi en juin prochain pour présenter l’étude de la RIVP sur le programme de SOHO.

 

   

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents