Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Chapelle International : les dernières évolutions du projet et la réunion publique du 10 octobre

Publié par ASA PNE sur 29 Octobre 2012, 10:20am

Catégories : #Chapelle Inter

 

Actualité de Chapelle International (novembre 2012) :

Une importante délibération a été soumise au Conseil de Paris des 12 & 13 novembre 2012. Elle concerne l'engagement de la procédure de révision du Plan Local d'Urbanisme pour, entre autre, permettre la réalisation de la halle de logistique urbaine et la révision du plafond des hauteurs d'immeubles jusqu'à 50m (au lieu de 37m aujourd'hui).

En outre, la délibération a pour objet de préciser les modalités de concertation engagées dans le secteur. Des mesures spécifiques à Chapelle International sont indiquées avec le projet d'une réunion et d'une exposition publiques en janvier 2013 pour préparer l'enquête publique prévue à l'été 2013.

Le projet de délibération est disponible dans son intégralité via le lien :  

http://a06.apps.paris.fr/a06/jsp/site/plugins/odjcp/DoDownload.jsp?id_entite=23525&id_type_entite=6

 

 

Octobre 2012 :2012 10110047

Les dernières évolutions du projet Chapelle International

ont été présentées lors du comité de suivi du 27 septembre et de la réunion/débat du 10 octobre organisée par l'ASA PNE.

C'est l'architecte/urbaniste Djamel Klouche (AUC) qui a exposé le parti d'aménagement qui repose sur une nouvelle organisation spatiale du site avec des émergences d'immeubles allant de 28 à 50m permettant de mieux appréhender l'ensoleillement, de dégager des vues et ce, pour ne pas créer un front urbain fermé.

 

Vous trouverez ci-après le compte rendu détaillé du dernier comité de suivi et les principales informations relatives à la réunion/débat du 10 octobre. 

 

 

 

COMITE DE SUIVI

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 27 SEPTEMBRE 2012

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement, accueille les participants et informe que l’ordre du jour de la réunion sera consacré à :

- la présentation des évolutions du projet urbain, par l’AUC ;

- un point sur les études en cours, par Espaces Ferroviaires ;

- le calendrier.    

 

Présentation des évolutions du projet d’aménagement par Djamel Klouche.

Djamel Klouche – AUC présente les principales évolutions du projet depuis le dernier comité de suivi du 24 mai 2012.

Partie Nord du projet Djamel Klouche – AUC rappelle les modifications intervenues dans le programme constructif du projet en novembre dernier. Ces évolutions sont déclinées dans la présentation de ce soir. D’une part, un programme de logements pour étudiants, jeunes travailleurs et travailleurs migrants est maintenant localisé le long du boulevard Ney, entre deux immeubles de bureaux et ouverts sur le quartier. D’autre part, les immeubles de bureaux sont scindés en deux blocs : le premier d’environ 21000m² et le second d’environ 10000m² localisé à l’entrée du site, totalisant ainsi une surface de 31000m²shon.

Concernant le gabarit des immeubles de logements,

Djamel Klouche – AUC précise que cette évolution fait suite aux observations formulées par Ricardo Suanes - ASA PNE notamment sur la partie centrale du projet.

Djamel Klouche – AUC informe que le projet présente des hauteurs variables allant de 28 mètres à 50 mètres.

Djamel Klouche – AUC précise que la répartition sur le site de ces différentes hauteurs permet de ne pas créer de front urbain fermé et de mieux gérer l’ensoleillement naturel, de dégager des vues, de mieux gérer les vis-à-vis et de dessiner une silhouette urbaine.

Djamel Klouche – AUC développe les 3 typologies illustrées dans le projet :

- Le bloc de SOHO seul, situé à l’entrée Sud du site avec un toit en « shed » ; Le plot

hybride dont le rez-de chaussée sera réservé aux programmes de commerce et

d’équipements publics.

- Le socle SOHO, représente la majeure partie des immeubles. Contrairement au plot

hybride, cette configuration conserve la séparation volumétrique entre le monde haut et le monde bas.

Accès aux logements

Djamel Klouche – AUC rappelle que la Ville de Paris avait demandé à ce que les accès aux immeubles de logements soient visibles depuis la rue. Cette demande a été prise en compte dans le projet en organisant les accès depuis les deux principales rues. Seuls deux immeubles disposeront d’un accès depuis le square.

Stationnement

Concernant cette question, Djamel Klouche – AUC nous fait part de l’évolution de l’ancien parking mutualisé qui se trouvait sous les trois macros lots. Dorénavant, ce parking sera scindé en trois parkings distincts présents sous chaque macro lot. A titre indicatif, le parking P1 comportera 80 places, le parking P2 141 places et le parking P3 121 places.

Djamel Klouche – AUC rappelle que des places de stationnement pour les visiteurs des immeubles sont bien sûr prévues sur l’espace public le long de la voirie.

Pascal Julien - Mairie du 18ème arrondissement revient sur l’importance que revêt actuellement la réduction de la place de la voiture dans Paris et donc sur la nécessité de limiter le stationnement en surface afin de diminuer le recours à l’utilisation de la voiture.Il s’interroge par ailleurs sur la localisation des aérations des parkings sur l’espace public.

Djamel Klouche – AUC précise que le projet n’est pas assez avancé pour qu’on sache où déboucheront précisément les aérations des parkings.

Espace Public

Djamel Klouche – AUC rappelle l’évolution des surfaces de l’espace public, ainsi que son optimisation.

Nous sommes ainsi passés de 21500m² à 23550m², pour disposer actuellement de 24740m².

Olivier Ansart - ASA PNE 18 interroge alors Djamel Klouche sur la diminution de surface relative au square.

Houda Trabelsi précise que cette différence est due à une modification de la méthode de calcul. En effet, auparavant la surface du square prenait en compte ses abords. Maintenant, ce calcul s’effectue en prenant en compte la seule surface intérieure du square à partir de la clôture.

Cette méthode sera conservée jusqu’à la fin du projet afin de pouvoir mieux suivre l’évolution des emprises réservées aux espaces publics.

Djamel Klouche – AUC nous présente alors différentes perspectives des équipements présents autour du square.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement précise alors que ces perspectives ne sont absolument pas définitives et que, bien sûr, des architectes seront désignés ultérieurement par l’intermédiaire de concours afin de concevoir ces bâtiments.

L’école

Djamel Klouche – AUC pose les idées principales de l’aménagement de l’école. Cette école sera un bâtiment bas en R+2, non intégrée à un socle d’immeuble, avec un adressage sur la place active et une vue sur le square.

La crèche

Djamel Klouche – AUC précise les idées principales de la crèche. Cette crèche sera organisée sur deux niveaux et disposera d’un espace extérieur (jardin suspendu) et d’un espace d’accueil au rez-dechaussée.

Jean-Michel Métayer - ASA PNE/Conseil de quartier demande des précisions sur le carré qui apparaît dans le schéma de l’école, à droite de l’école.

Djamel Klouche précise qu’il s’agit de la cour de l’école.

Miche Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement rappelle également qu’il ne s’agit ici que d’idées de conceptions possibles des bâtiments.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 demande que l’on rappelle la programmation de l’opération.

Djamel Klouche – AUC rappelle que l’opération comportera 62000m² de logements, 31000m² de bureaux, 6500 m² d’équipements, 700 m² de commerces et 8000m² de SOHO.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 s’interroge alors sur une contradiction qui existe alors entre deux documents ayant été diffusés. Il s’agit de la présentation du 30 novembre 2011 et des documents fournis par la Mairie de Paris dans le cadre de l’appel à idées de la gare des Mines.

Anne Chabert, qui a rédigé les documents concernant cet appel à idées, fait amende honorable quant à la présence de coquilles dans ce document.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 demande alors si la surface est de 5000m² comme cela apparait dans les documents de l’appel à idée ou bien de 8000m² comme précisé dans la présentation d’aujourd’hui de l’AUC.

Djamel Klouche – AUC précise que les SOHO sont bien programmés sur 8000m².

Houda Trabelsi profite de cette interrogation sur des chiffres du programme pour rappeler que le projet est en développement et d’éventuelles variations concernant ce programme interviendront probablement dans la programmation des socles et donc des SOHO. Ainsi, ces chiffres constituent des objectifs généraux.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement revient sur la programmation des équipements publics et nous précise qu’elle n’est actuellement pas stabilisée et fait toujours l’objet de discussion avec la Mairie centrale.

Initialement, plusieurs idées d’équipements publics étaient pressenties : une salle de sport, un atelier Beaux-Arts, des locaux associatifs, un équipement jeunes, etc.

Actuellement, nous nous trouvons dans une phase d’arbitrage avec la Mairie centrale. Les besoins des différents services de la Ville sont les suivants :

- Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) : ne souhaiterait pas une salle de sport mais

un gymnase (1300m²). Par ailleurs, elle a retiré sa demande de création d’équipements

jeunes.

- Direction des Affaires Culturelles (DAC) : désirerait la création d’un atelier Beaux-Arts (700m²).

- Direction de l'Action Sociale de l'Enfance et de la Santé (DASES) : demande la création de

locaux associatifs.

La Mairie du 18ème arrondissement a transmis cette demande de programme à la Mairie centrale. Deux possibilités s’offrent alors à la Ville de Paris :

1) Elle peut rester dans l’enveloppe des 6500m² d’équipements publics alloués au projet et

ainsi arbitrer entre les demandes des différentes Directions de la Ville.

2) Elle peut augmenter le plafond de cette enveloppe afin d’englober tout ou partie des

demandes formulées par ces Directions.

Anne Chabert nous fait savoir que la Direction de l’Urbanisme est en mesure actuellement de fournir les éléments permettant au Secrétariat Général de préparer la note d’arbitrage.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 précise que la question des équipements publics sera évoquée lors de la réunion publique organisée par l’association ASA PNE le 10 octobre prochain.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement précise que la Mairie du 18ème arrondissement va bien sûr plaider pour qu’un maximum d’équipements publics soit créé sur cette opération mais qu’il faudra sûrement envisager une hiérarchie des besoins. Cette hiérarchie privilégierait apparemment les équipements sportifs qui sont actuellement peu nombreux dans le 18ème arrondissement.

Jean-Michel Metayer - ASA PNE/Conseil de quartier - demande s’il serait possible d’ajouter dans la slide de présentation des surfaces du programme, les surfaces d’espaces verts. Il précise par ailleurs, que la maquette avait été beaucoup appréciée lors du comité de suivi précédent et souhaiterait savoir si la présence de cette maquette à la réunion publique du 10 octobre était possible.

L’AUC confirme que la maquette pourra être présente à cette réunion publique.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement demande à ce que la maquette soit complétée par les immeubles existants de la rue de la Chapelle.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 demande à ce qu’un comité de suivi concernant uniquement les équipements publics soit organisé.

Jérôme Lazerges Cactus Initiatives/ASA PNE demande si les locaux associatifs seront différenciés des locaux collectifs résidentiels ?

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement précise que les locaux associatifs sont comptabilisés dans la programmation des équipements publics. Les locaux collectifs résidentiels seront bien comptabilisés dans les programmes de logements.

Marcel Rousval - Association des locataires du 93/ASA PNE rappelle que lors du précèdent comité de suivi, il avait été évoqué une mise en relation entre Espaces Ferroviaires et les bailleurs sociaux des immeubles présents le long de la rue de La Chapelle. Monsieur Rousval n’est pas favorable à ce que les immeubles aient un débouché au niveau de la coulée verte car cela pourrait engendrer des problèmes de sécurité.

Michel Neyreneuf Mairie du 18ème arrondissement rappelle que les ouvertures éventuelles sont là avant tout pour créer une cohérence entre les jardins des immeubles et la coulée verte et n’implique pas de passage libre. Il s’agit ici de créer une visibilité entre les jardins et la coulée verte.

A ce sujet, Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement souhaite que les associations de locataires soient dans la boucle.

Jean-Michel Dupeyrat précise que le projet n’est actuellement pas assez stabilisé pour engager de telles réflexions.

Anne Chabert évoque la programmation des équipements publics sur la base de logistique et rappelle qu’un hectare d’équipements publics y est prévu. Ce programme est encore ouvert. L’accès à ces équipements publics sera contrôlé et leur gestion sera par exemple confiée à des associations. Par ailleurs, elle évoque la possibilité de créer un couloir écologique sur le toit le long du faisceau ferroviaire.

Pascal Julien Mairie du 18ème arrondissement revient sur la programmation des jardins partagés sur le toit de la base de logistique et notamment sur leur surface qui apparaît importante (5 000 m²). En se référant aux Jardins de Cocagne, il soulève l’idée de pouvoir confier l’exploitation de ces jardins à un exploitant agricole ayant une activité à vocation d’insertion sociale et professionnelle.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement précise qu’il ne faut rejeter aucune idée et qu’elles sont toutes bonnes à prendre en compte. Concernant la programmation des jardins sur le toit de la base de logistique, il propose de programmer un comité de suivi en 2013. Anne Chabert précise que ces informations sont à fournir rapidement à SOGARIS.

Houda Trabelsi rappelle que SOGARIS développe actuellement son projet en vue de déposer un permis de construire avant la fin de l’année. Dans cette perspective SOGARIS a besoin que la programmation au-dessus du toit soit stabilisée.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement demande des précisions concernant

l’organisation à mettre en place afin d’aboutir à cet objectif.

Houda Trabelsi indique que pour garder une cohérence d’ensemble entre le projet urbain et la base de logistique, il faudrait en confier l’organisation globale à l’AUC. Seulement, pour réaliser cette mission, l’AUC a besoin que la Ville de Paris précise le contenu du programme des équipements publics ainsi que les modalités de fonctionnement de ces installations.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement demande ainsi à Anne Chabert si les Directions concernées sont saisies de ce dossier.

Anne Chabert précise que ce travail est en cours.

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement demande à ce qu’on mette en place un comité de suivi sur cette question.

Après discussion, Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement arrête un comité de suivi commun à la question de la programmation des équipements publics et des SOHO en novembre prochain.

Stéphane Mercier – Arrière-cour 93/ASA PNE demande s’il est possible que lui soit transmis les plans du projet à l’échelle. L’équipe de l’AUC répond que c’est possible.

 

Présentation de l’avancement des différentes études sur l’opération par Houda Trabelsi.

    1) Étude de circulation

Houda Trabelsi présente les premières conclusions de l’étude de circulation réalisée par Setec.

En premier lieu, l’étude est arrivée à la conclusion que l’accroissement du trafic lié au projet Chapelle International est relativement faible en comparaison du trafic imputable aux autres projets du GPRU Paris Nord-Est qui seront réalisés à proximité immédiate du site.

En second lieu, il ressort de l’étude que la rue du Gué sera en entrée sur le site, le point de passage « naturel » majoritairement utilisé par les véhicules venant du Nord et/ou de l’Est du site. Il conviendra ainsi de limiter l’accès rue du Gué pour favoriser l’utilisation de l’accès depuis le rond-point de la Chapelle.

Jean-Yves Le Gall – Association des locataires du 93/ASA PNE fait remarquer que, d’après le plan du tramway (T3), la sortie est en sens unique sur le boulevard Ney, alors que cette sortie était prévue à double sens.

Anne Chabert corrige en rappelant qu’il s’agit ici de la situation en 2012 et que le projet du tramway prévoit le passage en double sens de cette sortie.

Marcel Rousval - Association des locataires du 93/ASA PNE rappelle qu’il avait été annoncé que cette sortie serait programmée afin d’accueillir un flux limité de véhicules.

Pascal Julien - Mairie du 18ème arrondissement réagit sur les capacités du bureau d’étude à prévoir des trafics automobiles à l’horizon 2020.

Jean Michel Dupeyrat précise qu’il s’agit ici d’ordres de grandeur et que la finalité d’une telle étude est de ne pas arriver à un dimensionnement de voirie qui sera déconnecté de la réalité future du projet.

Houda Trabelsi précise qu’il ne s’agit en effet que de tendances, reflétant l’organisation de la circulation de l’opération une fois celle-ci achevée. Elle rappelle que cette étude permet également d’avoir une vision sur l’organisation de la circulation pendant la phase de chantier de l’opération.

Jérôme Woytasik précise que l’intérêt de l’étude est d’attirer l’attention sur les dispositions à prendre afin d’éviter « l’itinéraire malin » qui consisterait à traverser le quartier de Chapelle International afin d’éviter le carrefour encombré de la Porte de la Chapelle.

Houda Trabelsi fait remarquer que les prévisions de trafic pour l’itinéraire Ouest/Sud sont relativement faibles.

Pascal Julien - Mairie du 18ème arrondissement s’interroge sur la manière dont on peut s’y prendre afin d’éviter cet itinéraire malin et qu’il faut y réfléchir.

Houda Trabelsi rappelle que le but de l’étude est bien de nous obliger à réfléchir sur l’organisation de la circulation dans le projet.

Pour une meilleure compréhension, la présentation de ces conclusions sera revue et transmise aux membres du comité de suivi.

 

    2) Étude de biodiversité

Houda Trabelsi précise que cette étude est en cours et qu’il s’agit des premières conclusions relatives au diagnostic mené sur le site pour la faune et la flore. Houda Trabelsi rappelle que cette étude a pour objectif de recenser la faune et la flore, d’identifier les habitats naturels, de cartographier les espèces remarquables, d’évaluer les enjeux/projets de continuités écologiques et enfin d’évaluer les impacts et de mesurer les suppressions/réduction/compensation.

Les conclusions de cette étude se tournent vers la présence d’espèces faunistiques et floristiques remarquables principalement au niveau de la Petite Ceinture et au sud du bâtiment de l’imprimerie. Des habitats d’espèces ont été localisés dans ces secteurs.

 

Calendrier :

L'enquête publique portant sur la révision du PLU (Plan Local d'Urbanisme) et le projet d'aménagement est prévu au printemps 2013.

2ème semestre 2013 : début des travaux d'aménagement du site

1er semestre 2014 : démarrage des travaux d'aménagement du site et de la base de logistique urbaine

2015 : démarrage des travaux de construction des programmes immobiliers.

 

Présentation de la réunion publique organisée par l’association ASA PNE 18, le 10 octobre 2012

par Olivier Ansart, Président d’ASA PNE 18.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 distribue le flyer de la réunion à l’assemblée. Il rappelle également l’organisation de cette réunion en précisant que celle-ci se déroulera en deux parties. La première partie sera informative et présentera l’opération dans sa globalité, la seconde partie sera réservée au débat.

Olivier Ansart - ASA PNE 18 précise que les flyers seront diffusés auprès des habitants du quartier et que des affiches seront posées chez les commerçants.

 

Michel Neyreneuf - Mairie du 18ème arrondissement clôt la séance.

 

 La réunion publique du 10 octobre

Ces différents points ont été largement développés lors de la réunion publique que nous avons organisé le 10 octobre. C'était l'occasion pour Djamel Klouche de préciser son projet d'aménagement en répondant aux nombreuses questions et interrogations du public, notamment en matière d'impact du projet sur le quartier et son environnement (conséquences sur les vues, les espaces...). L'aménageur Espaces Ferroviaires est intervenu pour parler du projet de base logistique et de son articulation avec le projet urbain (sa dimension économique, l'organisation de la desserte de fret...). Les élus du 18e présents (Michel Neyreneuf pour l'Urbanisme et Pascal Julien pour les Espaces verts) ont été interpellés sur des questions ayant trait aux logements (combien et quels types ?), aux équipements, aux espaces verts ainsi qu'à la problèmatique des accès au site et des voies de circulation à l'intérieur du site. Les questions des riverains ont porté sur plusieurs points et ont révélé quelques inquiétudes à propos du droit de vues des immeubles alentours, des flux de circulation que va générer l'arrivée de nouveaux résidents (vif échange à propos de la voie d'accès côté boulevard Ney qui fait l'objet de l'étude de circulation évoquée lors du comité de suivi) ou des nuisances qui pourront être occasionnées par les travaux d'aménagement du site. D'autres questions ont porté sur les équipements et les espaces publics dont d'ailleurs, l'ASA PNE se fait l'écho depuis plusieurs mois. Un participant a demandé que soit entreprise une étude aboutissant à un ''diagnostic partagé'' sur les besoins. Comme nous l'avons vu et ceci répond à une requête de l'association, un inventaire des besoins est en cours et doit être soumis prochainement à l'arbitrage des élus parisiens. En matière d'équipements, il faut distinguer les structures qui seront réalisées à l'intérieur du site et celles qui s'installeront sur le toit terrasse de la halle fret. Sur ce dernier point, certains équipements seront réalisés par l'opérateur Sogaris (restaurant, salle de sport...) et d'autres seront des installations publiques administrées par la Ville (terrains de sport) ou par des associations (jardins partagés, espaces récréatifs...). Certains ont évoqué l'idée d'y installer ''une ferme agricole'' à l'image d'un concept qui se développe sur les toits et grandes terrasses des métropoles (ex : la ferme de Brooklyn Grange à New York - www.brooklyngrangefarm.com). Pour poursuivre le travail de réflexion engagé avec les habitants et dans la perspective de l'enquête publique du printemps 2013, l'ASA PNE va proposer d'autres modalités de rencontres et de concertation en organisant dans les prochains mois des ''ateliers thématiques'' portant sur des questions qui auront un impact direct sur le cadre de vie des riverains et usagers tels que : équipements, services et espaces publics - mobilité, accès et flux de circulation - environnement et biodiversité...             

...Et maintenant, un petit aperçu de la réunion du 10 octobre en images... 

©AFPRC                

P1050441 P1050439

Une centaine de participants attentifs...                                 Pendant le débat avec l'architecte D.Klouche au premier plan

 

2012 10110038      2012 10110047©ASA PNE

La maquette d'étude du projet vue côté boulevard Ney       ...et à partir du rond point de la Chapelle                                  

2012 10110037  2012 10110051

Vue d'ensemble à partir du faisceau ferroviaire                            Explications entre riverains et Pascal Julien, élu du 18e 

 

La presse en parle... 

Chapelle International : le mégaquartier se précise

Le Parisien - Réunion Chapelle Internationale - 10 2012Dans le Parisien du 10.10.2012

Sur près de 7 ha entre la rue de la Chapelle et la gare du Nord, l’opération d’aménagement Chapelle International doit voir le jour à l’horizon 2017 et fera la part belle aux logements neufs (à droite), proches du futur campus Condorcet

L’un des projets les plus ambitieux du Nord-Est parisien sera débattu ce soir en réunion publique avec l’architecte et le maître-d’œuvre. Baptisée Chapelle International, cette colossale opération d’aménagement doit voir le jour à l’horizon 2017 sur près de 7 ha actuellement occupés par des friches ferroviaires, entre la rue de la Chapelle et la gare du Nord.

Il s’agit du troisième volet du programme Paris nord-est. Cette opération intervient après le lancement des travaux de la zone d’aménagement concerté Claude-Bernard (XIXe). Dans les années à venir, le secteur, véritable ville dans la ville, fera la part belle aux logements neufs, au nombre de 950. Trois cents d’entre eux seront réservés aux étudiants, jeunes travailleurs et chercheurs. Ils seront construits dans le sillage du futur campus « transpériphérique » Condorcet, qui ouvrira ses portes en 2017 et accueillera 15 500 étudiants, entre la porte de la Chapelle et Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Sont également prévus 30000 m2 de bureaux, côté boulevard Ney, plusieurs tours de grande hauteur — de plus de 50 m — pour lesquelles le plan local d’urbanisme devra être modifié, ainsi que 1000 m2 de commerces et 9000 m2 d’espaces verts.

Equipements destinés aux jeunes


« Le projet prévoit surtout de nombreux équipements, notamment à destination des jeunes. Ces structures manquent cruellement dans le quartier actuellement, souligne Olivier Ansart, président de l’Association pour le suivi de l’aménagement Paris nord-est 18 (ASAPNE 18) et organisateur de la réunion publique de ce soir. Nous avons également demandé plus d’espaces verts… » Prochaine étape : le lancement de l’enquête publique, prévue au printemps 2013.

Réunion publique ce soir à 19 heures à l’AFRPC, 24, rue Raymond-Queneau (XVIIIe)

 

Note de l'ASA PNE 18 :

Une petite mise au point par rapport à l'article du Parisien sur Chapelle International qui évoque "plusieurs tours de grande hauteur - de plus de 50m - pour lesquelles le PLU devra être modifié" : il n'y aura pas sur Chapelle International des immeubles correspondant à la définition de la grande hauteur puisque ceux-ci ne dépasseront pas 50 m (2 à 3 émergences). Pour le reste, les autres immeubles auront une hauteur comprise entre 28 et 37m.

       

 

                   Chapelle International

 

CI PlanLocal    CI Visuel2

 

Réunion publique d'information et de concertation

mercredi 10 octobre 2012 à 19h dans les locaux de l'AFRPC*

24, rue Raymond Queneau - 75018 Paris

 

La réunion fera le point sur l'état d'avancement de la 1ère opération urbaine de Paris Nord Est dans le 18e arrondissement.

 

Les élus, l'aménageur, l'architecte/urbaniste, feront une présentation des dernières évolutions du projet avec le support de la maquette d'étude.

Ils répondront aux questions du public.

 

Venez nombreux vous informer et donner votre avis à la réunion/débat organisée par l'ASA PNE 18.

 

*Association Familiale du Rond Point de la Chapelle

 

 

Renseignements/informations : 06.21.89.91.97.  -  Courriel : asa.pne18@laposte.net

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents