Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Ouverture au public de Chapelle Charbon

Publié par ASA PNE sur 15 Juillet 2020, 10:04am

Catégories : #Chapelle Charbon

C'est "sans tambour ni trompette" que la 1ère tranche de ce qui doit être le parc de Chapelle Charbon a été ouverte au public le 11 juillet. Cette ouverture au cœur de l'été, est-ce l'effet de l'après confinement pour donner un peu plus d'air au quartier en ces jours ensoleillés de juillet ou, plus prosaïquement, est-ce une manière pour l'équipe municipale de faire "un coup politique" célébrant ainsi le début de la nouvelle mandature ? Toujours est-il que les acteurs locaux impliqués dans l'élaboration du projet (collectifs d'habitants, associations ou encore conseil de quartier...) n'ont pas été dans la confidence de l'ouverture des 3 premiers hectares tant attendus par les riverains... C'est dommage car ils auraient pu en faire la publicité ! En outre, ce n'est pas un très bon signal en termes de communication pour démarrer une mandature qui a vu un taux d'abstention record (plus de 66% dans le 18e !), signe de méfiance très préoccupant vis à vis du personnel politique même quand il s'agit d'élus de proximité.

Le parc de Paris Nord-Est représentera à terme 1% du territoire d'aménagement

Nous rappelons que le projet de parc ou plutôt de grand jardin porte sur une surface totale de 6,5 hectares et qu'il a l'ambition, selon la Mairie, d'être "le parc de Paris Nord-Est", ce qui représente seulement un peu plus de 1% d'un territoire de 600 hectares ! Et pour atteindre cet objectif de 6,5 hectares, il faudra franchir quelques obstacles et pas des moindres ! Ainsi, nous pouvons espérer une livraison de 1,5 hectares supplémentaires à l'issue du chantier du CDG Express, soit pas avant 2026 dans la meilleure hypothèse et le complément de 2 hectares à un horizon beaucoup plus lointain et incertain car soumis à la relocalisation du bassin d'emploi de CAP 18...

Pour le moment, en attendant l'inauguration officielle, ne boudons pas notre plaisir de voir ouvert un espace de verdure et de respiration dans ce secteur du nord-est parisien en espérant que toutes les mesures liées à sa sécurité et à son entretien aient été anticipées pour assurer le confort et la tranquillité des usagers.  

Un projet à revoir dans sa dimension urbaine

A présent, nous allons préparer la rentrée en demandant que la question du volet urbain de Chapelle Charbon soit posée. Car contrairement à ce que beaucoup de personnes imaginent, Chapelle Charbon ne sera pas seulement un espace vert ! Une programmation de 450 logements et d'équipements est prévue sur le site. Mais c'était avant la crise sanitaire... Aujourd'hui, nous pensons que le projet doit être réorienté afin de tirer toutes les leçons de l'après-covid d'un quartier moins dense où les problématiques de santé environnementale et de sobriété foncière sont à mettre prioritairement au centre des réflexions et des décisions d'aménagement.

Les horaires du parc et autres informations pratiques sont à retrouver sur le site de la Mairie de Paris à travers le lien ci-dessous.    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JR 15/07/2020 13:29

Oui, c'est bien beau, un espace vert (si peu encore !) de plus, c'est toujours bon à prendre.
A condition, comme vous le soulignez, "que toutes les mesures liées à sa sécurité et à son entretien aient été anticipées pour assurer le confort et la tranquillité des usagers. " Et c'est là où ça pêche lourdement, depuis bien longtemps. Depuis de nombreuses années, on a l'impression que l'expansion de ces espaces verts s'accompagne d'une réduction de leur surveillance et donc du personnel chargé de l'assurer. J'ai le souvenir de mon enfance, maintenant très lointaine, où tout jardin public était surveillé en permanence avec des agents dont l'autorité n'était pas remise en cause. Cette surveillance permanente est encore assurée dans les "beaux quartiers" (parc des Champs-Elysées), au Jardin du Luxembourg (pour bien protéger nos "chers" sénateurs), plus ou moins dans les grands parcs (Montsouris, Buttes-Chaumont), mais quasi abandonnée justement là où le risque d'incivilités ou des pires trafics (drogue) est permanent. Hier 14 juillet, le Jardin Rachmaninov – voisin de La Chapelle-Charbon – a été, comme chaque été depuis des années, la proie des flammes au terme d'interminables heures de tirs de mortier de feux d'artifices jetés à foison par des gamins du quartier. Le gigantesque Jardin d'Eole / du Maroc, devenu infréquentable, est typique de ce genre de gâchis. On souhaiterait que le bilan (électoral) des espaces verts soit jugé non sur la croissance irrépressible de leur superficie que sur la qualité esthétique, d'accueil, de sécurité de ceux que l'on fréquente.
Par ailleurs, ce nouvel espace vert se trouve, comme tant d'autres, interdit aux chiens. Les chiens célébrés, ici ou là, comme membres de la famille. Remerciés officiellement quand on les utilise comme précieux auxiliaires de la police ou de l'armée, pour détecter ici de la drogue ou là des mines explosives, comme irremplaçables assistants des aveugles, et aussi des diabétiques, etc. Sans compter tous les bénéfices physiques et psychologiques reconnus qu'ils apportent à tous, des enfants aux séniors. Hormis les bois de Boulogne et de Vincennes, la plupart des espaces verts parisiens – pourtant de plus en plus vastes et nombreux – refusent leur accès à nos chers compagnons.

ASA PNE 20/07/2020 14:11

Bonjour et merci pour votre témoignage que nous partageons. Dans le cadre de son extension, nous veillerons à ce qu'un espace soit dédié aux animaux de compagnie, et bien entendu aux chiens.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents