Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Ordener-Poissonniers : la densité au centre des débats du 2 juillet

Publié par ASA PNE sur 14 Août 2019, 15:02pm

Catégories : #Ordener-Poissonniers

La réunion du 2 juillet a tenu toutes ses promesses en attirant une foule nombreuse de riverains et de représentants de collectifs et d'associations. C'est le projet "jardin mécano" du groupement d'opérateurs EMERIGE-OGIC qui a été désigné lauréat lors d'un jury qui s'est tenu le 17 juin auquel, avec d'autres, nous avons participé (se reporter à la rubrique http://asa-pne.over-blog.com/2019/06/ordener-poissonniers-le-groupement-d-operateurs-a-ete-designe-avant-l-ouverture-d-une-nouvelle-phase-de-concertation.html). Cette réunion publique de début juillet avait pour but de faire découvrir le projet et d'échanger autour des orientations urbaines proposées par l'équipe retenue.

Le projet ("extrait du communiqué de presse")

"Le projet du groupement d’opérateurs EMERIGE/OGIC lauréat, avec l’architecte Christian Biecher et les paysagistes SLA propose :

- une offre d’animation commerciale le long de la rue Ordener complété par un programme tertiaire,

- un parc de plus d’1,1 ha en continuité du jardin de la résidence avoisinante et largement ouvert sur le paysage ferroviaire et sur la rue Ordener grâce à un espace public généreux en gradin, accessible aux personnes à mobilité réduite, situé entre les halles conservées,

- un ensemble urbain associant des logements (environ 500) et des équipements publics ou d’intérêt collectif à destination du quartier, notamment une école spécialisée d’éducation culturelle et artistique. Face au parc côté Nord, il est proposé l’implantation d’un cinéma (MK2), ainsi qu’une auberge de jeunesse.

Face au parc côté Sud, dans les halles conservées, c’est un programme de "Foodcourt" d’environ 3 000 m², avec marché alimentaire, des salles de spectacle ou encore un incubateur. Les halles largement conservées ont la particularité de recevoir une grande variété de programmes destinés aux futurs habitants du nouveau quartier, tout en permettant de répondre également à l’attente des riverains du site et plus largement des habitants du 18ème arrondissement. Plusieurs partenaires solides et exploitants innovants ont déjà confirmé leur intérêt et leur engagement. Outre la richesse de la programmation des halles, le programme propose une dynamisation du caractère commercial de la rue Ordener avec un linéaire commercial confortant l’animation de la rue Ordener. Aussi, une réflexion intéressante sur les modes d’habiter avec des produits différenciés est proposée. Le label E3C2 est visé avec un certain nombre de particularités, notamment l’utilisation d’un système de tuiles solaires en toiture. Le chauffage domestique sera assuré par un data center".

Les recommandations et amendements du jury

Par rapport à ce projet, le jury a fait plusieurs recommandations et a demandé un certain nombre d'amendements :

.Il faut que le patrimoine conservé soit davantage valorisé, notamment par la préservation des vues sur les toitures des halles. Les surélévations doivent être limitées.

.S'agissant des espaces extérieurs, il y a lieu de préciser les limites et conditions d'accès.

.Les équipements publics (école, crèche, conservatoire...) doivent être retravaillés dans leur forme et leur organisation afin d'améliorer leur visibilité.

Le calendrier

D'ici fin 2019, les études urbaines vont se poursuivre en concertation avec les riverains. Des ateliers participatifs et une réunion publique de restitution sont prévus entre mi septembre et mi octobre. Un registre en ligne, avec le lien http://paris-ordener.sncf.com/2019/07/03/donnez-votre-avis-sur-le-projet-grace-a-notre-registre-en-ligne/ permet de déposer des contributions jusqu'au 15 octobre 2019.

2020 : Dépôt du permis d’aménager et engagement des travaux de démolition - 2021/2022 : Démarrage des travaux d’aménagement et de réalisations des lots - 2023/2024 : Premières livraisons

Les réactions du public

Le projet a suscité de très nombreuses réactions du public dans plusieurs domaines (concertation, densité, espaces verts, équipements de proximité, flux de circulation...). Si une certaine unanimité se dégage sur le fait d'aménager le site pour construire un morceau de ville à cet endroit et ainsi, désenclaver et créer de nouveaux liens et continuités avec les quartiers environnants, plusieurs avis se sont exprimés pour contester ou critiquer le parti d'aménagement et la programmation :

.La surface d'espaces verts est jugée trop petite. Nous rappelons que la concertation antérieure a permis tout de même de faire passer cette surface de 4 000 m² à plus de 1 ha.

.Les logements sont trop nombreux (500) car prévus pour 1 000 nouveaux habitants au regard d'un contexte urbain déjà très dense et très congestionné.

.Les équipements publics sont insuffisamment mis en valeur et semblent ne pas répondre totalement aux besoins exprimés durant la 1ère phase de la concertation.

.Quid de l'étude d'impact prenant en compte les spécificités d'un secteur particulièrement compliqué en matière de circulation automobile et donc d'exposition à toutes sortes de pollution (nuisances sonores, qualité de l'air...) ?

La densité au centre des débats

Ce ne sont pas tant les orientations architecturales de Christian Biecher et de son équipe qui sont mises en cause car celles-ci présentent des qualités et atouts incontestables mais plutôt la densité de programmes prescrit par les maîtres d'ouvrage sur une emprise trop étroite de 73 000 m² dont la moitié est consacrée au logement ! Ce qui a été plutôt bien accueilli, c'est l'offre proposée d'animation commerciale et culturelle avec, par exemple, l'engagement d'un opérateur comme MK2 pour la partie cinéma ou encore l'installation de l'école réputée Camondo spécialisée dans l'architecture d'intérieur et design.

Ainsi, c'est bien la question fondamentale de la densité du projet qui est au centre du débat avec les tensions qu'elle génère. Depuis le démarrage du processus fin 2015, nous avons dit à plusieurs reprises qu'il n'était pas raisonnable de prévoir tant de logements sur une surface aussi étroite. Que cette orientation allait à l'encontre de la qualité du projet situé en zone dense, favorisant inévitablement des îlots de chaleur urbains, ce qui n'est plus acceptable dans un contexte de dérèglement climatique. C'est pourquoi, nous réitérons notre demande de limiter le nombre de logements à 250/300 lots maximum (voir page 5 de notre contribution de janvier 2017 http://data.over-blog-kiwi.com/0/56/05/21/20170123/ob_31ae03_op-contriasa-012017.pdfafin de libérer de l'espace et permettre ainsi un meilleur ratio de nature par habitant. A l'issue de la réunion nous avons demandé et obtenu que la question de la densité ou plutôt de la "dédensification" du projet soit à l'ordre du jour des ateliers prévus courant septembre.

A suivre, les photos de la réunion (J.C.N'Diaye) et deux visuels du projet.

Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019  - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte
Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019  - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte
Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019  - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte
Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019  - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte
Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019  - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte

Ordener-Poissonniers : réunion du 2 juillet 2019 - Photos J.C.N'Diaye / Visuels architecte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents