Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Ordener-Poissonniers : le groupement d'opérateurs désigné en juin

Publié par ASA PNE sur 12 Juin 2019, 18:33pm

Catégories : #Ordener-Poissonniers

Un jury dont fera partie ASA PNE avec, en principe, d'autres représentants d'habitants se déroulera le 17 juin pour désigner le groupement d'opérateurs chargé d'aménager le futur site d'Ordener-Poissonniers (ex dépôt de la Chapelle). Trois groupes d'opérateurs constitués d'équipes pluridisciplinaires sont en lice sur ce projet (Ils étaient quatre au départ mais l'un d'eux s'est désisté en cours de route ! Voir notre rubrique http://asa-pne.over-blog.com/2019/03/ordener-poissonniers-l-operateur-bientot-designe.html).

Retard et absence de communication !

Le projet des candidats devra répondre au cahier des charges qui leur a été transmis par le maître d'ouvrage Espaces Ferroviaires, résultant de la concertation qui a eu lieu en 2016 et 2017. Dans notre précédente rubrique, nous expliquions les raisons du retard de plus d'un an pris sur ce dossier. Ainsi, il se sera passé plus de deux ans entre la réunion de restitution de la concertation (1er février 2017) et la désignation de l'équipe lauréate (juin 2019) sans qu'il n'y ait eu la moindre communication sur les reports de délais. Nous le déplorons car les maîtres d'ouvrage, Espaces Ferroviaires et municipalité parisienne (Hôtel de Ville et Mairie du 18e réunis) auraient pu durant cette période se fendre d'un ou deux communiqués expliquant la ou les causes de ces reports. C'est la moindre des choses dans une démarche de concertation qui se veut transparente et exemplaire !

Un temps de consultation avant délibération pour un collectif de riverains 

Pour autant, nous ne nous associons pas à l'initiative du Collectif Dépôt Chapelle Ordener demandant d'avoir accès aux dossiers des candidats opérateurs pour "la consultation et le dialogue avec les habitants et les membres du collectif" durant "un délai d'au moins un mois" avant la délibération du jury. Les règles étaient claires dès le départ étant entendu que les groupements d'opérateurs proposeraient leurs projets sur la base d'un cahier des charges reprenant les acquis de la concertation comprenant, entre autres : la préservation du patrimoine bâti, la création d'un espace vert de 1 ha minimum et d'un seul tenant, l'implantation d'un conservatoire de musique...

Un projet très densifié dénoncé dès le début par ASA PNE  

Sans vouloir polémiquer, le collectif semble découvrir aujourd'hui l'impact qu'aura la densité du projet (500 logements !) sur le quartier et les différents flux de circulation qu'il va entraîner et accroître. Mais pourquoi ne s'en est-il pas soucié au moment de la concertation où nous étions les seuls dès 2016 à tirer la sonnette d'alarme et à demander que la programmation de logements n'excède pas 250 à 300 lots maximum ? De même pour l'impact sur la circulation d'un secteur embouteillé en permanence avec la demande d'une étude et la mise en place d'un "nouveau plan de circulation de l'axe Ordener-Poissonniers-Jules Joffrin" resté sans réponse (contribution ASA PNE du 23 janvier 2017 à retrouver sur http://asa-pne.over-blog.com/2017/01/ordener-poissonniers-contribution-d-asa-pne-aux-orientations-d-amenagement-et-de-programmation.html)! A l'époque nous nous sentions bien seuls et il aurait été judicieux que tous ensemble nous disions "Non à la densification ! Le quartier a besoin d'un bol d'air".

De notre côté, nous participerons au jury du 17 juin en veillant à ce que le projet choisi soit respectueux des engagements de la concertation. En fonction de ce qui nous sera soumis, nous reviendrons sur la question essentielle de la densification et de ses conséquences sur un environnement particulièrement contraint. C'est sur la base d'un projet équilibré favorisant les espaces publics et de respiration, l'attractivité économique et sociale, l'enjeu environnemental... que nous nous déterminerons.

A suivre, l'article du Parisien du 11 juin :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents