Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Ordener-Poissonniers : le cahier des charges a été transmis aux opérateurs

Publié par ASA PNE sur 1 Juin 2018, 05:49am

Catégories : #Ordener-Poissonniers

Après plusieurs reports, le cahier des charges destiné aux groupements d'opérateurs pré sélectionnés vient de leur être transmis. Voici le communiqué d'Espaces Ferroviaires accompagnant le document également disponible pour le public (lien ci-dessous)  :

"Les 4 groupements candidats, retenus à l’issue de la première et deuxième phase de consultation (Icade / Habitat et Humanisme, Emerige/OGIC, Compagnie de Phalsbourg / REI / Hertel et BNP Paribas/Promicea), ont à présent jusqu’au 24 septembre 2018 pour formuler chacun une offre globale proposant les orientations d’un projet urbain ambitieux et qualitatif, tant sur le plan des usages que sur le plan du développement durable. Leur proposition devra également intégrer des programmes immobiliers innovants qui contribueront à l’attraction, au dynamisme ainsi qu’à l’animation du futur quartier".

Pour en savoir plus sur les grandes orientations de cette consultation, téléchargez Le Cahier des charges programmatique et innovation Phase 3_24-05-2018

Ce qu'il faut retenir :

Le secteur dit "Dépôt Chapelle" incluant l'immeuble du 26 bis Ordener représente une superficie de 73 000 m² de SdP (Surface de Plancher) hors bâtiments patrimoniaux à conserver. Ces derniers représentent une surface de l'ordre de 7 000 m² "dont les programmes développés dans les halles reconverties devront traduire l'ambition de faire de ce site un lieu de destination". La part dédiée au logement est de 36 500 m², soit 50% de la surface totale de manière à recevoir environ mille habitants dans une optique de "mixité sociale et intergénérationnelle autour de formes d'habitat innovant". Une densification que nous jugeons excessive au regard du site et de son environnement et sur laquelle nous nous sommes plusieurs fois exprimés ! Il faudra veiller à la réhabilitation et à la reconversion de l'immeuble du 26 bis Ordener qui possède des qualités architecturales et constructives indéniables lui permettant, par exemple, de recevoir une programmation d'un équipement structurant ou d'activités tertiaires, comme nous le préconisions dans notre contribution de janvier 2017.  

La partie "équipements publics" d'une surface SdP de 7 750 m² est constituée d'un groupe scolaire de 8 classes et d'une structure d'enseignement culturel et artistique (ESECA) comprenant un conservatoire de 1 700 élèves, ce qui correspond à une demande forte des riverains dans le cadre de la concertation. Un équipement "petite enfance" de nature associative privée (1 045 SdP pour 99 berceaux) complètera ce dispositif dédié aux équipements.

D'autres programmes bâtis devront être proposés autour de trois thématiques : bureaux & espaces tertiaires innovants, hôtel et/ou auberge de jeunesse, commerces/restauration & activités culturelles et sportives. Sur ces éléments, les candidats opérateurs ont toute latitude à "imaginer" la nature et l'implantation de ces programmes, notamment à travers la réutilisation des halles ferroviaires et à condition de s'inscrire dans l'esprit du "territoire de l'arc de l'innovation".  

Sur les espaces de respiration, il est précisé qu'un "espace vert d'un seul tenant sera créé au sein d'un réseau d'espaces publics végétalisés représentant 30% des espaces au sol", soit a minima 11 000 m² d'espaces publics végétalisés. Sur cette base, le cahier des charges indique qu'il "est demandé de dépasser les orientations du PLU de sorte que le jardin ait une superficie d'au moins un hectare ouvert au public". A suivre de près car le document précise bien que "des engagements ont été pris à l'égard des riverains dans la cadre de la concertation". 

En matière de "mobilités", l'attention doit être portée sur les circulations douces en limitant l'usage de la voiture dans un contexte urbain très congestionné. Afin de relier les quartiers attenants et desservir l'îlot, des voies internes seront créées afin de tisser des liens et désenclaver le site. A ce propos, dès 2016 nous avons demandé la réalisation d'études d'impact sur les trafics automobiles que nous attendons toujours !   

En outre, le cahier des charges s'attache à développer à l'attention des opérateurs plusieurs prescriptions à respecter sur les plans urbain, architectural et paysager. Il affiche clairement "les ambitions environnementales" ainsi que "les attentes relatives aux innovations" auxquelles ces derniers doivent répondre.

Enfin sur le plan de la concertation, la charte revient très souvent sur le fait de poursuivre le dialogue engagé avec les riverains en affirmant la "volonté d'inclure les habitants dans la construction du futur quartier, notamment via la mise en place d'ateliers participatifs...". Elle indique l'engagement que doit prendre le futur opérateur d'associer les riverains à la conception du projet et à l'animation du site avant et pendant les travaux. Il faudra s'assurer que les contributions des habitants et des acteurs locaux (Collectif Dépôt Chapelle, ASA PNE...), notamment celles qui ont été transmises par écrit et commentées lors de la réunion de restitution du 1er février 2017 soient communiquées aux opérateurs et intégrées au bilan de la concertation 2016/2017 qui, à notre connaissance, n'a toujours pas été établi.

Calendrier 2018/2019 :

.Mai 2018 : transmission du cahier des charges aux opérateurs

.Septembre 2018 : retour des offres des opérateurs

.Janvier/février 2019 : jury de désignation du lauréat

.Février-juin 2019 : concertation avec l'opérateur lauréat

.Fin juin 2019 : bilan de la concertation 

Photo : Presse SNCF Immobilier

Photo : Presse SNCF Immobilier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents