Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Etat d'urgence à la porte de La Chapelle !

Publié par ASA PNE sur 4 Mai 2017, 05:37am

Catégories : #Migrants

La situation autour de la porte de La Chapelle se dégrade à la vitesse grand V ! 

Depuis le début de l'année la pression monte fortement à proximité du centre de pré-accueil pour migrants car, au fil des semaines, des groupes de réfugiés se sont installés formant ici ou là dans l'insalubrité la plus complète des campements sauvages devant le centre même, sur le terre-plein central du boulevard Ney et sous l'échangeur. Aujourd'hui, c'est plus de 800 migrants qui seraient installés dans le secteur de la porte de La Chapelle !

Cour des miracles et violents affrontements entre communautés 

Sur zone, c'est le spectacle permanent d'une cour des miracles, terrain de chasse des passeurs exploitant la misère, avec le va et vient perpétuel d'associations dites ''humanitaires'', confessionnelles pour certaines, de la mouvance ''no borders'' pour la plupart, agissant pour les distributions alimentaires en dehors de tout cadre légal, défiant ainsi l'état de droit malgré la présence policière pour tenter de faire bonne figure et rassurer des riverains fatalistes et désabusés !  A cela s'ajoute un phénomène qui n'a pas été suffisamment anticipé, celui de tensions communautaires particulièrement fortes, notamment entre afghans et soudanais, dont le point d'orgue a été une rixe très violente au abords du centre dans la soirée du 13 avril, faisant plusieurs blessés, sous le regard consterné des riverains et usagers automobilistes. Une situation critique entraînant d'autres répercussions, notamment auprès des habitants bien sûr mais également auprès de publics précaires à l'instar des usagers de drogues dont la structure, le CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues), est installé à côté du centre humanitaire. Depuis plusieurs mois déjà, l'association Charonne, gestionnaire du CAARUD, tire la sonnette d'alarme et alerte, en vain, les pouvoirs publics d'Etat et municipaux ainsi que son autorité de tutelle sur tous les incidents et désordres observés aux conséquences graves en termes d'insécurité, de détériorations, de conditions d'hygiène et sanitaires que les usagers de drogues subissent au quotidien. Ce que nous redoutions dès l'annonce en septembre 2016 du projet de centre d'accueil pour migrants sur l'emprise Dubois se vérifie malheureusement au niveau du terrain. Si le travail remarquable réalisé par les équipes et bénévoles d'EMMAÜS Solidarité à l'intérieur du centre de la porte de La Chapelle n'est pas en cause, il faut admettre que la structure là où elle se situe entraîne des désordres sur un territoire déjà très éprouvé par la présence de plusieurs populations en grande difficulté. Par une note du 15 septembre adressée à la Maire de Paris et au Maire du 18e, nous exprimions nos plus vives réserves ''sur le choix du lieu d'implantation du centre d'accueil dans un environnement urbain déjà confronté à de nombreuses situations de précarité".

Un comité de suivi qui ne répond pas à l'objectif qui lui a été assigné

A notre demande, un comité de suivi a été mis en place pour mesurer l'impact du centre d'accueil sur son environnement. Celui-ci s'est réuni deux fois (les 5 janvier et 30 mars 2017) depuis l'ouverture du centre le 10 novembre 2016. La réunion du 30 mars a été un échec par la faible représentation des riverains, l'absence d'élus du 18e, des services de la Ville (Propreté, Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection) et de représentants de la Préfecture de police, empêchant toute décision concrète sur des solutions à envisager. Un comité est prévu fin juin, qu'il faudra peut-être anticiper vu les circonstances...Notre participation à ce rendez-vous est conditionné par une implication plus forte de la Mairie qui semble laisser à EMMAÜS seul le soin d'organiser et de mener les réunions. Sur ce sujet, C'est à la Mairie en lien avec la Préfecture de police d'assumer pleinement ses responsabilités en matière de sécurité et de salubrité publique autour du centre. C'est dans cet esprit que le comité de suivi a été imaginé et accepté lors de sa création à l'automne dernier. 

Aujourd'hui, il s'avère que le centre de pré-accueil prévu jusqu'au printemps 2018 n'est pas en capacité d'absorber la totalité du flux de migrants qui se présente à sa porte. Alors, nous en appelons instamment aux pouvoirs publics afin que la régulation des personnes migrantes s'organise à l'amont et à l'aval des parcours de prise en charge. Sinon, la situation "d'état d'urgence" que connaît le secteur de la porte de La Chapelle ne fera que se détériorer avec le spectre d'un nouveau "Calais" mettant en péril les projets de requalification urbaine en cours et à venir.

Pour retrouver toutes les rubriques consacrées à ce sujet : #Migrants

A suivre : diaporama, articles de presse et reportages.

Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017
Photos ASA PNE / Association Charonne  -  Avril 2017

Photos ASA PNE / Association Charonne - Avril 2017

Flambée de violences entre migrants : la "une" du Parisien (édition Paris) du 14 avril 2017.

Flambée de violences entre migrants : la "une" du Parisien (édition Paris) du 14 avril 2017.

"A La Chapelle" : article du magazine Society - Avril/Mai 2017.

Commenter cet article

Fabien 06/05/2017 09:46

Ce qui était prédit par tous, à l'exception de la municipalité, se produit. Quelle surprise !
L'on peut souligner aussi les affrontements entre Roms et Migrants pour se partager les miettes des poubelles de Franprix.
Quand on voit qu'il y a plus de gens dehors que dans le centre aujourd'hui, c'est évident que la fermeture prévue au printemps 2018 n'aura pas lieu. Ce centre est devenu indispensable.
Que se passera t'il s'il venait à fermer ? Hormis 400 migrants supplémentaires dans les rues, rien ne changera.
La Mairie a délibérément choisi ce lieu abandonné de tous, consciente que la situation "ne pouvait plus durer" dans des quartiers plus centraux.
Las, la principale porte d'entrée de la Capitale offre un spectacle désolant, tant la situation devient chaotique.
C'est la faute de l'Etat, plaidera la Mairie.
Non, c'est bien la faute de la municipalité, qui, en voulant offrir une belle image de communication s'est largement prise les pieds dans le tapis.
Comment pouvait on croire qu'un centre d'hébergement provisoire de deux ans et 400 places pourrait accueillir le flux des milliers de migrants qui ont été délogés de Barbes, du jardin d'Eole, et de partout ailleurs ?
La situation n'est plus simplement grave, ou urgente, mais le risque d'embrasement est avéré.
Entre les automobilistes excédés par le carrefour terriblement mal pensé, les travaux apocalyptiques du tramway occasionnant des bouchons monstres, la présence de migrants, drogués, rom, tentes, poubelles au milieu même des chaussées ne peut que conduire à un accident imminent.
La Mairie se donnera bonne conscience sous couvert de "on a fait ce que l'on pouvait", "on a pris notre part de responsabilité", etc.
Malheureusement c'est bien l'irresponsabilité de la Mairie dans sa prise de décision si rapide et non préparée, suite au coup de com de Madame le Maire, qui conduit à cette situation... irréversible.
À moins d'un an de la fermeture du centre, quelle structure est amenée à prendre le relais ?
Aucune.
Quelle solution proposera la Ville, après avoir créer un centre sur des terrains qui ne lui appartiennent pas, et un autre sur un terrain privé lui appartenant... mais dans une autre commune ?!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents