Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Concertation Hébert : de nouveaux rendez-vous en avril et en mai

Publié par ASA PNE sur 5 Avril 2017, 10:09am

Catégories : #Hébert

Après une première série d'ateliers participatifs organisés en février et mars dernier, deux nouvelles rencontres sont programmées en avril et mai sur le projet Hébert. Un premier atelier aura lieu le jeudi 20 avril de 18h à 20h (ENS, 2 rue de Torcy - Paris 18) et un second est prévu le 11 mai à la même heure au Centre social et culturel Rosa Parks - Paris 19. Ces nouveaux rendez-vous sont destinés à approfondir la réflexion sur le projet urbain, à poursuivre la réflexion sur les scenarii d'aménagements et à proposer des solutions alternatives, notamment sur le plan des usages et de la programmation. C'est dans ce sens qu'ASA PNE va aborder la nouvelle phase de la concertation. A l'issue de ces ateliers, une réunion publique de restitution est envisagée seconde quinzaine de juin. Entre mi mai et mi juin, ASA PNE fera part de ses observations et de ses propositions à travers une première contribution écrite au projet d'aménagement urbain et paysager.

Les comptes rendus des ateliers des 23 février et 16 mars sont disponibles.

Vous pouvez les télécharger via le lien suivant, en cliquant « Concertation ».

 

A suivre, un article du journal Le Parisien du 16 mars 2017

Un nouveau quartier va naître sur la friche ferroviaire Hébert 

Le triangle de 5,2 ha coincé entre la rue de l’Evangile (XVIIIe) et le faisceau ferré Paris Est devrait accueillir à partir de 2020 quelque 800 logements et 56 000 m2 de bureaux et d’activités. Espaces ferroviaires

Décidément, l’urbanisation des friches ferroviaires du nord de la capitale se fait à vitesse grand V. Après Chapelle International où le chantier est déjà bien engagé et Ordener où la concertation se poursuit, les choses s’accélèrent autour du triangle Hébert, entre les portes d’Aubervilliers et de la Chapelle (XVIIIe).

L’opération est plutôt ambitieuse puisque, entre 2020 et 2026, quelque 800 logements (dont 60 % de sociaux) doivent sortir de terre mais aussi 56 000 m2 de bureaux et d’activités, une crèche, une école… Selon le maire (PS) du XVIIIe Eric Lejoindre, le but est de « poursuivre le désenclavement du quartier nord de la Chapelle » et de créer « un véritable cœur de ville » et « un outil d’attractivité économique » dans la continuité du nouveau quartier Rosa Parks, côté XIXe.

Et cela pourrait aller vite, en tout cas pour la première phase de l’opération dont les permis sont attendus dès l’an prochain. Le vendeur de matériaux Point P a libéré les lieux il y a quelques jours et sera imité dans l’année par les autres occupants dont le distributeur de boissons Tafanel. La police régionale des transports (PRT) qui occupe un bâtiment ne partira, elle, qu’en 2021. Quant à la pointe nord, qui abrite du ferroviaire, elle sera utilisée comme base chantier pour la réalisation du CDG Express qui doit traverser le site.

Reste qu’en l’état, le projet est loin de satisfaire l’ensemble des riverains. « Pour nous, la densification très forte du projet est assez délirante : bétonner à outrance n’est pas une bonne solution » tacle Olivier Ansart, président de l’association pour le suivi de l’aménagement Paris Nord-Est (ASA-PNE). Même si le quartier jouxtera le futur parc Chapelle Charbon (6,5 ha), le militant associatif juge notamment ridicule les 4 000 m2 d’espace vert envisagés. Par Julien Duffé   -  Le Parisien - 16.3.2017

 

Projet Hébert : article du Parisien (16.3.2017) dans son intégralité et en version PDF.

Site Hébert : vue sur la friche ferroviaire  -  Photo ASA PNE

Site Hébert : vue sur la friche ferroviaire - Photo ASA PNE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents