Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


CDG Express : publication du rapport d'enquête et soucis financiers en perspective

Publié par ASA PNE sur 20 Novembre 2016, 11:12am

Catégories : #CDG Express

Comme nous l'indiquions déjà dans notre rubrique du 12 novembre (à lire ci-dessous), les soucis financiers du projet CDG sont bien réels. A en croire l'article du journal La Tribune, les prochains mois seront cruciaux en matière de montage financier. Une course contre la montre est engagée...il semble d'ores et déjà qu'il sera compliqué pour le Gouvernement et les opérateurs (ADP, SNCF Réseau) de boucler le financement du projet d'ici septembre 2017, date à laquelle la ville lauréate des JO 2024 sera désignée par le Comité Olympique. Une période délicate s'annonce donc pour la candidature de Paris dont le CDG est un des arguments du dossier ! De notre côté, nous devons mettre à profit cette période pour dénoncer avec force que le CDG Express, loin d'être déterminant dans la candidature de Paris aux JO 2024, est une aberration technique, environnementale et financière dont la réalisation va à l'encontre des intérêts de la population francilienne et du nord-est parisien en particulier.

A suivre, l'article de la Tribune du 17 novembre 2016         

Publication du rapport d'enquête sur CDG                           12.11.2016

Le rapport de la commission d'enquête sur le CDG Express a été publié. Sans surprise, la commission a donné un avis favorable à la "déclaration d'utilité publique modificative relative au projet de liaison ferroviaire directe entre Paris gare de l'Est et l'aéroport Paris Charles de Gaulle". Cependant, cet avis est assorti de deux réserves importantes et de plusieurs recommandations. Les réserves portent sur le financement du projet qui est jugé ''lacunaire'' à la fois dans sa répartition entre les acteurs du projet (Etat, SNCF Réseau et ADP) et la nature des investissements. A ce stade, le financement est considéré comme mal maîtrisé dans son incidence sur le fonctionnement des lignes existantes. La commission demande, d'une part, d'établir un plan de financement avec répartition chiffrée et d'autre part, d'établir une grille de circulation confirmant l'absence d'impact sur le fonctionnement des lignes existantes RER B, lignes K et H du Transilien.

Sur le plan des recommandations, la commission préconise la mise en place d'une instance de concertation et juge la réalisation d'un tapis roulant de liaison entre les deux gares de Paris-Est et de Paris-Nord ''inéluctable'', ce qui impliquera une collaboration étroite entre la Ville de Paris, le STIF et SNCF-Gares/Connexions.  

La partie est donc loin d'être gagnée par le Gouvernement d'autant que la mise en place de la taxe sur les billets d'avion, refusée par les compagnies aériennes, a été reportée à...2024 suite à l'annonce faite par le Secrétaire d'Etat aux Transports dans la discussion du projet de loi au Sénat. Pour mener à bien son projet, le gouvernement va devoir faire appel à d'autres sources de financement d'ici 2017. Un exercice bien périlleux alors qu'aucun financement public ne doit être sollicité !

Cette nouvelle étape montre à quel point le parcours du CDG Express n'est pas "un long fleuve tranquille" et que d'autres surprises ne manqueront pas de survenir dans les prochains mois.

De notre côté et avec d'autres partenaires opposés à CDG Express, nous allons poursuivre notre action contre ce projet inutile, dispendieux et aux conséquences néfastes sur l'aménagement urbain et l'environnement.    

A suivre :

  • le rapport de l'enquête publique à télécharger avec toutes ses annexes,
  • l'article du Moniteur sur les réserves de la commission d'enquête,
  • l'article du Monde sur le report de la taxe sur les billets d'avion.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents