Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Ordener-Poissonniers : la réunion du 31 mars

Publié par ASA PNE sur 7 Avril 2016, 14:03pm

Catégories : #Ordener-Poissonniers

Ce devait être un comité de suivi ! Le rendez-vous du 31 mars qui a réuni une bonne centaine de personnes tenait plus de la réunion publique que d'un comité de concertation. Il faut dire qu'avec les tables de quartier et les différentes réactions par rapport au projet, le sujet passionne, mobilise et suscite l'intérêt des habitants depuis plusieurs mois !

A l'ordre du jour, le morceau de choix était la présentation des premières pistes de réflexion de l'équipe Saison-Menu chargée de la mission de maîtrise d'oeuvre. Une présentation précédée par l'intervention du "collectif Dépôt Chapelle-Ordener" qui s'est livré à une synthèse des tables de quartier de janvier et de l'atelier-projet du 18 février (voir notre rubrique :
http://asa-pne.over-blog.com/2016/03/ordener-poissonniers-les-habitants-s-expriment.html), en restituant les idées et propositions des habitants déclinées en quatre items : nature/espaces publics, densité/logement, patrimoine et concertation.

Une intervention utile pour alimenter la réflexion des urbanistes !

En préambule, l'urbaniste/architecte Isabelle Menu insiste sur "l'ancrage du projet dans son échelle métropolitaine" au carrefour de plusieurs quartiers du 18e. L'idée maitresse étant de "relier/désenclaver un site à desservir et à préserver" avec la mise en avant d'un certain nombre de postulats comme le dépassement des limites du site, la valorisation de la rue Ordener ou encore la recherche de l'harmonisation avec le contexte urbain de proximité. Des idées générales avec lesquelles on ne peut être que d'accord !

Pour ce premier contact avec les habitants, l'urbaniste a présenté ses études à travers trois thématiques que sont : l'état patrimonial du site, les circulations & liens inter-quartiers et les espaces publics. Remettant à plus tard le sujet très clivant du logement bien que celui-ci ait été évoqué par Michel Neyreneuf, adjoint à l'urbanisme du 18e, dans son propos d'ouverture de la réunion en confirmant l'objectif de 500 logements ! Un sujet majeur qui sera très largement évoqué par le public. Nous y reviendrons.

D'entrée de jeu, l'urbaniste indique qu'il faut "mettre en valeur les pièces du patrimoine ferroviaire". Dans son diagnostic, elle parle de "pièces patrimoniales remarquables" des trois bâtiments principaux que sont : l'atelier de levage des autorails, la remise vapeur et la fosse des chariots transbordeurs qui constituent l'identité du lieu et qui doivent être conservés dans le cadre du projet urbain. Ce qui répond à nos attentes de prise en compte du bâti ferroviaire ! Ensuite, elle développe la question des circulations, des liens transversaux et longitudinaux de la rue Ordener à la rue des Poissonniers en privilégiant des liaisons en ''mode doux" (mais ouvertes aux véhicules pour la desserte des logements) et une promenade en balcon (le baladoir). Enfin, le "traitement paysager" qui est présenté par l'agence TN+, partenaire de Saison-Menu, entraine de nombreuses réactions négatives de la salle. Ainsi, il est proposé que des espaces verts vont longer le bâtiment de la remise vapeur et pénétrer à l'intérieur de l'atelier de levage avec quelques "bandes végétales" dans l'îlot pour une superficie, nous dit-on, de...7 000 m² au total (au lieu de 4 000 m² annoncés dans le projet initial). A voir ? 

Cette présentation, guère convaincante, du paysagiste rend perplexe un public qui revendique des espaces beaucoup plus généreux (on est loin du poumon vert de 1 ha en pleine terre !) et mieux répartis sur le site. 

En résumé, si le choix de conserver le bâti ferroviaire fait l'unanimité, celui du traitement paysager est rejeté par le public. Avec ce parti d'aménagement, il est repoussé au nord tous les programmes de logement, créant ainsi une zone minérale et hyper dense aux conséquences environnementales qu'il faudra évaluer en toute transparence. 

Ces premières esquisses montrent à l'évidence que le projet est sur-dimensionné par rapport à l'emprise, même si celle-ci gagne un peu de superficie car il est question à présent d'un terrain de 3,75 ha (au lieu de 3 ha prévus initialement).   

Et c'est bien la question de la densité qui est revenue en boucle durant la soirée. A l'instar du collectif, de nombreux participants, tout en reconnaissant les besoins de logements en région parisienne, ont dénoncé le fait que ceux-ci soient programmés dans des secteurs déjà très densifiés, congestionnés par une importante circulation automobile avec une absence criante d'espaces de respiration.

ASA PNE a mis cette question de la densité au centre des débats pour prendre date et indiquer que construire 500 logements dans ce secteur n'est pas raisonnable et que ceci se ferait au détriment de la qualité de vie des habitants et usagers actuels et futurs.

En matière d'équipements publics, nous avons fait la proposition d'installer sur ce site marqué par l'épopée ferroviaire, un ''lieu de destination'' qui pourrait être un musée ''vivant'' du chemin de fer. Une idée qui sera testée très vite puisqu'il a été annoncé par le directeur-adjoint d'Espaces Ferroviaires qu'un musée éphémère du train allait être installé pour le printemps/été 2016, poursuivant l'expérience réussie de ''Ground Control'' en 2015. Enfin, nous avons rappelé que l'emprise du 26 ter Ordener devait être prise en compte dans l'aménagement du site et que celle-ci devait être libérée de son bâti existant permettant ainsi de l'adjoindre au périmètre du secteur Ordener-Poissonniers. 

En principe, une prochaine réunion sera organisée sur site avant fin mai. D'ici là, ASA PNE apportera sa contribution en proposant et en soutenant des solutions alternatives, notamment sous l'angle du paysage urbain et de la dimension environnementale.

A suivre :

  • quelques visuels de l'emprise et du patrimoine bâti
  • les supports de présentation de la réunion du 31 mars
  • le compte rendu de la réunion
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla
Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant  -  Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla

Ordener-Poissonniers : secteur d'aménagement et patrimoine existant - Visuels Saison-Menu & Julie Zorrilla

Ordener-Poissonniers - comité du 31 mars : ordre du jour, présentation générale...

Pour accéder à la présentation de l'urbaniste, il faut cliquer sur le volet "concertation'' du site "Espaces Ferroviaires" et télécharger le document dans l'espace "PDF Divers".  

Ordener-Poissonniers - comité du 31 mars : compte rendu de réunion (document Espaces Ferroviaires).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents