Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASA PNE

ASA PNE

Association pour le Suivi de l’Aménagement Paris Nord – Est


Dépôt de la Chapelle : la réunion du 24 septembre

Publié par ASA PNE sur 29 Septembre 2015, 13:01pm

Catégories : #Ordener-Poissonniers

Le public était au rendez-vous ! Une bonne centaine de personnes s'est retrouvée à la Mairie du 18e pour découvrir les "orientations urbaines" du secteur Ordener/Poissonniers (ex Dépôt de la Chapelle) proposées par la Ville, la SNCF et Espaces Ferroviaires et présentées par l'agence d'urbanisme Güller/Güller.

Le projet n'en est qu'au stade de la pré-étude, ce qui ne l'a pas empêché d'être vivement critiqué par l'assistance (à commencer par ASA) en raison de son caractère dense et déséquilibré, laissant trop peu de place aux circulations, espaces publics et aires de respiration. 

 

De quoi s'agit-il ?  

Sur l'emprise du périmètre élargi de Paris Nord-Est, le dépôt de la Chapelle créé en 1846 sur le faisceau nord a cessé de fonctionner fin 2012 après 166 ans d'activité. Il a connu toutes les étapes de l'évolution du chemin de fer de la vapeur au TER en passant par l'électrification du rail.

Le terrain qu'il occupe est d'environ 5 ha dont 2 ha seront conservés par la SNCF pour une activité de maintenance des rames TER.

Ainsi, le projet urbain sur une superficie de 3 ha doit répondre selon les aménageurs à des objectifs de désenclavement, de liens inter-quartiers ou de mixité sociale et fonctionnelle. L'une des idées directrices est de développer les axes transversaux ou longitudinaux Ordener, Riquet et Poissonniers.

Vue aérienne du secteur Ordener/Poissonniers  -  Photo Mairie de Paris / SNCF

Vue aérienne du secteur Ordener/Poissonniers - Photo Mairie de Paris / SNCF

Sur quel projet programmatique ?

Il est proposé par la Ville : 500 logements minimum, des équipements associés (créche, école...), des commerces, un hôtel, des activités tertiaires et...un espace vert de 4 000 m².

Un aménagement complexe à réaliser !

Le terrain se caractérise par un important dénivelé entre le plateau ferré et la rue Ordener, ce qui entraînera un traitement à réaliser au niveau des sols.

La proximité avec les voies ferrées est générateur de nuisances sonores.

Celles-ci devront être prises en compte dans la façon de concevoir et d'orienter les immeubles d'habitation.  

Quid de la dimension environnementale ?

Dans ce nouveau contexte urbain, la Ville affiche son "ambition" en privilégiant les circulations douces, en favorisant la végétalisation des toitures et façades et en proposant la création d'ilots de fraicheur par la production de boisements.

Le calendrier

Le projet est prévu sur 8 ans, de 2015 pour les études urbaines et environnementales à 2023 pour la livraison des derniers lots.

Ce n'est pas avant 2019 que démarreront les travaux d'aménagement et de construction.

...Et la concertation dans tout cela ?

A la différence de Chapelle International dont le 1er comité de suivi s'était constitué au moment de la désignation de l'architecte coordinateur, la concertation démarre plus tôt sur ce projet, au stade des études préalables. C'est un progrès significatif qu'il faut mettre à l'actif des associations qui se sont battues pour que la concertation démarre à l'amont de l'élaboration du projet urbain (se reporter à la charte qui vient d'être diffusée).

Un premier comité se réunira le 13 octobre.

La prochaine étape

Une consultation de maîtrise d'oeuvre est en cours. Trois équipes sont en compétition dont une sera sélectionnée par un jury fin octobre pour faire des propositions sur le projet urbain .

 

Le commentaire d'ASA PNE

Si tous les participants se sont retrouvés sur la nécessité de proposer un aménagement de la friche ferroviaire, les habitants, usagers ou représentants associatifs, nombreux à s'exprimer, ont rejeté en l'état les éléments de programmation proposés par la Ville.

En intervenant au début des échanges, ASA a dénoncé le caractère trop dense du projet dans un quartier dont le nombre d'habitants au km² est nettement supérieure à la moyenne parisienne et à celle du 18e.

Ajouter 500 logements sur ce territoire reviendrait à le "congestionner" davantage sans compter qu'il faut prendre en compte un projet immobilier de 152 logements au 26 rue Ordener, révélé par un habitant, qui renforcerait cette densité à plus de 650 lots supplémentaires !

Ce qu'il faut pour ce quartier, ce sont des espaces de respiration et de récréation avec un programme raisonnable de logements compatible avec une situation locale déjà très tendue en termes de circulations et de quasi absence d'espaces publics.

Sur le plan environnemental, avec seulement 4 000 m² d'espaces verts, il est à craindre que la bétonisation du sol à outrance sur une surface totale limitée à 3 ha favorise l'émergence d'ilots de chaleur, accentuant l'effet caniculaire en période de fortes températures.

Un processus de concertation va démarrer début octobre.

A ce stade, dans le cadre du comité de suivi qui se réunit très prochainement, nous demanderons de remettre à plat le projet et de travailler sur la base de plusieurs propositions alternatives selon une démarche collaborative de "co-urbanisme" avec l'équipe de maîtrise d'oeuvre urbaine.

Dans cette démarche, il faudra notamment que le projet immobilier de 152 logements évoqué plus haut soit intégré dans le périmètre d'étude du secteur d'aménagement.

 

A suivre, le diaporama et le compte-rendu ''officiel'' de la réunion du 24 septembre et des photos du site.  

Dépôt de la Chapelle : la réunion du 24 septembre
Dépôt de la Chapelle : la réunion du 24 septembre

                                                                                                                         16 septembre 2015

 

Secteur "Ordener/Poissonniers" (ex Dépôt de la Chapelle) :

lancement de la concertation le 24 septembre.  

Dépôt de la Chapelle : la réunion du 24 septembre

Pour en savoir plus sur ce projet, se reporter via le lien ci-dessous à notre rubrique de mai 2015 "Des terrains SNCF pour des logements sur PNE". 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents